ACTUALITÉ Devenir Artisan

Artisans : 7 infos pour savoir quels prix pratiquer


Par L'équipe Juritravail , Juriste rédacteur web - Modifié le 08-10-2017

Faire le choix d'être artisan, c'est avoir pour seule source de revenus son activité et déterminer les prix que vous pratiquerez est essentiel pour vous assurer un avenir plus serein.
Quand on débute une activité, il peut être difficile de trouver l'équilibre entre la rentabilité de son activité et le besoin de rester compétitif.
La première relation avec le client est souvent l'établissement d'un devis qui déterminera de manière précise la prestation et les prix correspondants. Pour vous aider dans cet exercice, vous trouverez quelques astuces et précisions pour savoir quels prix pratiquer.

Evaluer les coûts de production

Pour connaître votre seuil de rentabilité, il faut tout d'abord déterminer vos coûts de production. Prenez en compte toutes les dépenses liées à la réalisation du produit vendu ou de la prestation de service rendue :

  • les matériaux utilisés ;

Le cours des matériaux utilisés peut varier selon la période, ce qui peut également faire évoluer vos prix.

  • les produits consommables ;

Ces éléments disparaissent lors de la réalisation du produit ou de la prestation de service mais ils peuvent représenter un coût non négligeable à prendre en considération.

  • les frais de déplacement ;

Votre activité peut nécessiter de se déplacer ch...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

vos clients. Vous pouvez déterminez le prix au forfait ou selon les kilomètres parcourus (temps passé, carburant, usure de la voiture, entretien du véhicule)votre main d'oeuvre ou celle de vos salariés.Le coût de la main d'oeuvre peut être déterminé par heure ou au forfait. La détermination d'un forfait requiert une plus grande expérience afin d'éviter de sous évaluer la durée de votre travail. Vous pouvez également adapter vos tarifs horaires selon le risque encouru, le moment de votre prestation (jour ou nuit) ou le niveau de compétence nécessaire. Anticiper les charges courantes de l'entreprise les frais de comptabilité, de facturation, de publicité, etc ;Même si vous ne faites pas appel à un professionnel extérieur pour la gestion de votre entreprise, n'oubliez pas de prendre en compte ce temps passé pendant lequel vous ne pourrez pas exercer votre activité mais qui reste essentiel à sa pérennité.la location de locaux, utilisation ou location du matériel ; les assurances professionnelles ;Etre artisan nécessite a minima une assurance responsabilité civile professionnelle.Il existe également des assurances spécifiques obligatoires selon votre profession. Les métiers du bâtiment impliquent par exemple la souscription d'une assurance décennale.Vous devez aussi envisager de vous assurer si vous êtes dans l'impossibilité d'exercer votre profession du fait d'une maladie ou d'un accident.Ce sont des coûts qui doivent être prévus et répercutés dans la fixation de vos prix.les impôts et taxes.L'imposition à laquelle vous serez soumis dépend de la structure que vous aurez choisie (paiement de l'impôt sur les sociétés, RSI, …).Il est possible que vous bénéficiiez d'un taux d'imposition bas qui aura vocation à augmenter au fil des années ou d'une exonération au début de votre activité. Vous pouvez l'anticiper dès à présent.Soyez également attentifs au taux de TVA applicable à votre activité. Ils sont réglementes.Il peut également être prévu que vous soyez exonérer de TVA, cela doit être mentionné sur vos devis et factures. A défaut vous devez différencier le prix HT (hors taxes) et pris TTC (prix toutes taxes comprises). Fixer la marge nécessaire pour vivre de votre professionIl vous faut calculer le montant des ressources dont vous avez besoin pour assumer les dépenses du quotidien. Cette marge sera la différence entre le prix facturé et les dépenses engagées.Si vous êtes salarié, prenez en compte les charges patronales et salariales. Vous devez comptabiliser le salaire brut dans la détermination du prix mais vous ne percevrez que le salaire net.Prêtez attention aux modifications législatives en la matière, cela peut également faire évoluer vos prix sans pour autant augmenter votre marge. Pour un savoir plus sur les taux de cotisations sociales   Analyser le marché dans lequel vous évoluezLors de l'élaboration de votre projet, vous avez peut être fait une étude de marché ou rédigé un business plan afin de déterminer la viabilité de votre activité. Ces démarches sont souvent indispensables si vous envisagez de demander des financements par exemple. Cela peut vous permettre de réfléchir aux tarifs que vous souhaitez pratiquer afin de pouvoir vivre de votre profession le plus rapidement et le plus longtemps possible.L'analyse de marché déterminera les besoins et les demandes de vos éventuels clients en tenant compte de la concurrence déjà établie.Le lieu où vous exercez votre activité est déterminant. Selon la localité, la demande peut être plus forte ou la concurrence plus accrue. Plus la demande est élevée, plus vous pourrez vous permettre de pratiquer des prix plus élevés. Plus la concurrence est importante, plus vos prix devront être compétitifs. Notons que la vente à perte est interdite par la loi (1). Connaître les prix pratiqués par vos concurrents Connaître vos concurrents, leurs produits et services et les prix qu'ils pratiquent est un avantage non négligeable pour fixer vos prix.Vous pouvez retrouver ces informations dans les publicités de vos concurrents ou sur leur site internet par exemple. Des statistiques sont également disponibles sur les prix moyens pratiqués dans votre secteur géographique et selon votre profession. Il existe aussi des sites spécialisés pour trouver l'artisan le moins cher et cela vous permettra d'accéder à une liste conséquente de concurrents ainsi qu'à leurs tarifs.Certains secteurs d'activité ont instauré de manière informelle leurs propres pratiques notamment en matière de prix. Ce ne sont pas des tarifs réglementés imposés par la loi mais des usages qu'il peut être important de respecter. Savoir quand un prix plus élevé est justifié Dans certains cas, il vous sera possible de pratiquer des prix plus élevés que ceux de vos concurrents. vous proposez des produits ou prestations de service de qualité supérieure ;Vos matières premières seront donc plus onéreuses et votre niveau de compétence plus élevé. Ce sont autant d'éléments à prendre en compte pour fixer vos prix.vous êtes disponible plus rapidement que vos concurrents. Des délais d'intervention plus courts peuvent justifier un prix plus élevé. Si vous êtes amené, dans votre activité, à intervenir dans l'urgence, de nuit ou le week-end et jour férié, n'hésitez pas à prévoir un tarif spécifique dans ce cas ;vous proposez des produits ou services sur mesure.Cette approche nécessite plus de temps pour établir un projet, fabriquer un produit et justifie bien entendu un prix différent d'une prestation standard. Porter attention aux règles spécifiques de votre activitéCertaines professions comme les artisans taxis sont strictement encadrées par la loi. En l'occurrence, les tarifs des taxis sont fixés par le département et cela limite la libre concurrence. Dans ce cas, vous n'avez pas la possibilité de fixer librement vos prix. Il faut donc envisager ces restrictions dans l'élaboration de votre stratégie.N'hésitez pas à vous faire accompagner notamment par les organismes publics tels que la Chambre des métiers et de l'artisanat qui peut proposer des permanences d'avocats. Faites également appel à votre comptable qui pourra vous aider à déterminer votre seuil de rentabilité à court et moyen terme. Besoin d'aide dans vos démarches ? Consultez un avocat Référence : (1) Article L420-5 du code de Commerce

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail