Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise » Actualités

Actualité Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise

Quels sont les différents motifs de licenciement ?

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 12-10-2020

Quels sont les différents motifs de licenciement ?

Vous êtes employeur et souhaitez licencier l'un de vos salariés mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Quels sont les motifs de licenciement possibles ? Quel motif de licenciement choisir ? Quel est le coût pour votre entreprise ? Quels sont les risques ? Voici un panorama des différents motifs de licenciement pour vous aider à prendre une décision.

A retenir : 

Il existe deux grandes catégories de licenciements :

  • les licenciements pour motif personnel
  • les licenciements pour motif économique
Dans tous les cas, le licenciement doit toujours avoir une cause réelle et sérieuse.

Quels sont les licenciements pour motif personnel ?

💡 Les licenciements pour motif personnel se divisent en deux autres catégories : 

  • les licenciements pour motif disciplinaire (pour faute simple, grave, lourde) ;
  • les licenciements pour motif non disciplinaire (sans faute).

Les cas de licenciements disciplinaires

Voici les différents motifs de licenciements disciplinaires, c'est à dire licenciements pour faute, et leurs caractéristiques :

Motif de licenciement

🕑 Point de départ de la procédure

Mise à pied conservatoire

Préavis

💰Coût pour l'entreprise

Faute simple (ou sérieuse)

= faute pas assez grave pour être qualifiée de faute grave ou lourde.

Dans les 2 mois à compter de la connaissance des faits fautifs (ou plus si poursuites pénales).

Non

Oui

  • Indemnité compensatrice de CP (1) (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Faute grave

= faute d'une particulière gravité empêchant le maintien du salarié dans l'entreprise.

Dans les 2 mois à compter de la connaissance des faits fautifs (ou plus si poursuites pénales).

Oui

(maintien du salarié dans l'entreprise impossible en raison de la gravité de sa faute).

Non

Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Faute lourde

= faute d'une particulière gravité avec intention de nuire à l'employeur et empêchant le maintien du salarié dans l'entreprise.

Dans les 2 mois à compter de la connaissance des faits fautifs (ou plus si poursuites pénales).

Oui

(maintien du salarié dans l'entreprise impossible en raison de la gravité de sa faute).

Non

Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Votre salarié a commis une faute et vous envisagez de le licencier ? Évitez les erreurs grâce à nos dossiers complets !

Les cas de licenciements non disciplinaires

Voici les différents motifs de licenciements non disciplinaires (donc sans faute) et leurs caractéristiques :

Motif de licenciement

🕑 Point de départ de la procédure

Préavis

💰 Coût pour l'entreprise

Insuffisance professionnelle

= incapacité pour le salarié de réussir ses missions, incompétence...

Pas de délai légal fixé.

Oui

  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Inaptitude d'origine non professionnelle

Dans le mois qui suit l'examen médical de reprise et après recherche de reclassement.

Si ce délai est dépassé, vous pourrez toujours licencier le salarié mais il faudra reprendre le versement du salaire en attendant.

Non

  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de congés payés (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Inaptitude d'origine professionnelle

Dans le mois qui suit l'examen médical de reprise et après recherche de reclassement le cas échéant.

Si ce délai est dépassé, vous pourrez toujours licencier le salarié mais il faudra reprendre le versement du salaire en attendant.

En savoir plus sur la procédure de licenciement pour inaptitude 👈

Non

  • Indemnité égale à l'indemnité compensatrice de préavis.
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Refus de modification d'un élément essentiel du contrat de travail

Pas de délai légal fixé.

Oui
  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Incompatibilité d'humeur / mésentente

= si basé sur des faits concrets, précis, matériellement vérifiables par les juges (agressivité, dénigrement, refus constant…), que l'on peut imputer au salarié et qui porte préjudice à la bonne marche de l'entreprise.

Pas de délai légal fixé.

Oui

  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Absences prolongées ou répétées pour maladie

= uniquement si absences perturbent le bon fonctionnement de l'entreprise et nécessitent de remplacer définitivement le salarié.

Pas de délai légal fixé.

Oui
  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Autres licenciements 

= faits perturbant le bon fonctionnement de l'entreprise comme par exemple liés à la vie personnelle du salarié (perte du permis de conduire...).

Pas de délai légal fixé.

Oui
  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Vous avez trouvé le motif de licenciement adapté à votre situation ? Nous vous informons sur vos démarches grâce à nos dossiers juridiques complets.

Quels sont les licenciements pour motif économique ?

Les licenciements pour motif économique regroupent quant à eux :
  • les licenciements économiques individuels ;
  • les licenciements économiques collectifs.

Voici les différents types de licenciements économiques et leurs caractéristiques :

 Motif de licenciement

🕑 Point de départ de la procédure

Consultation du CSE

Préavis

💰 Coût pour l'entreprise

Licenciement économique individuel

= un seul salarié

Pas de délai fixé

Non

Oui (sauf si dispense, CSP ou congé de reclassement).

  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Licenciement économique collectif de moins de 10 salariés sur une même période de 30 jours

Pas de délai fixé

Oui

Oui (sauf si dispense, CSP ou congé de reclassement).

  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).

Licenciement économique collectif de 10 salariés ou plus sur une même période de 30 jours

Pas de délai fixé

Oui

Oui (sauf si dispense, CSP ou congé de reclassement).

  • Indemnité de licenciement.
  • Indemnité compensatrice de préavis si l'employeur dispense le salarié).
  • Indemnité compensatrice de CP (si le salarié n'a pas pu prendre tous ses congés payés avant son départ).
  • Indemnités supra légales versées dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) le cas échéant.

Quels sont les risques pour l'employeur ?

⚠ Le risque pour votre entreprise est la contestation du licenciement par le salarié, devant le Conseil de prud'hommes. Si les juges requalifient le licenciement en licenciement irrégulier, sans cause réelle et sérieuse (aussi appelé licenciement abusif) ou nul, vous devrez respecter la sanction prononcée. Voici ce que vous risquez :

Requalification par le juge

Réintégration dans l'entreprise

Dommages-intérêts (si pas de réintégration)

Indemnités de fin de contrat (2)

Remboursement des allocations chômages par l'employeur à Pôle emploi

Licenciement irrégulier

= défaut de procédure

Non

(l'employeur doit recommencer la procédure).

Oui

(indemnité égale à 1 mois de salaire maximum)

Non

(déjà versées si le salarié y avait droit).

Non

Licenciement sans cause réelle et sérieuse

= le motif n'est pas réel, sérieux, avéré

Oui

(si salarié a au moins 2 ans d'ancienneté, si l'entreprise compte au moins 11 salariés et si l'employeur et le salarié sont tous deux d'accord).

Oui

(indemnité comprise entre un minimum et un maximum en fonction de l'ancienneté du salarié et de la taille de l'entreprise).

Oui

Oui

= remboursement des allocations chômage qui ont été versées au salarié dans la limite de 6 mois. Ne s'applique qu'au licenciement d'un salarié de plus de 2 ans d'ancienneté et dans les entreprises d'au moins 11 salariés.

Licenciement nul

= licenciement en violation d'une liberté fondamentale, pour motif discriminatoire...

Oui

(si réintégration demandée par le salarié, l'employeur ne pourra pas s'y opposer sauf si réintégration dans l'emploi ou dans un emploi équivalent est impossible).

Oui

(indemnité égale à 6 mois de salaire minimum, sans plafond).

Oui

Oui

= remboursement des allocations chômage qui ont été versées au salarié dans la limite de 6 mois. S'applique qu'au licenciement d'un salarié de plus de 2 ans d'ancienneté et dans les entreprises d'au moins 11 salariés.


👓 Ces articles peuvent vous intéresser : 

 

Lexique :

(1) CP = congés payés
(2) Indemnité de fin de contrat = indemnité de licenciement, de préavis et de congés payés le cas échéant

Vous avez des questions sur le sujet Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité