Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Loi Macron 2017 : vos nouveaux droits au travail

Loi Macron 2017 : vos nouveaux droits au travail

Loi Macron 2017 : quels sont vos nouveaux droits au travail ?

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

La Loi Macron 2017 réforme le Code du travail en profondeur. Elle a principalement pour objectif de renforcer le dialogue social, mais aussi de rendre prévisible et de sécuriser les relations de travail. Les ordonnances ont été publiées au Journal Officiel (JO) le 23 septembre 2017 et sont entrées en vigueur le lendemain.  Même si certaines dispositions nécessitent des décrets d'application, beaucoup de mesures sont d'ores et déjà applicables.
Connaissez-vous toutes les conséquences de cette réforme sur votre quotidien de travailleur en termes de : temps de travail, rémunération, primauté à l'accord d'entreprise, indemnités de rupture du CDI, etc. Vous vous demandez quels sont vos nouveaux droits et l'impact de cette réforme sur votre quotidien au travail ? Que faut-il retenir des 5 ordonnances Travail ?  Nous répondons à vos interrogations !
Sachez que les règles relatives à la réforme de la portée de la démission après 5 années d'ancienneté dans une entreprise et la réforme du droit au chômage en cas de démission seront en vigueur en 2018. Les changements décidés par le Gouvernement en la matière seront intégrés dans ce dossier, dès qu'ils seront en vigueur. 

Voir le dossier dédié aux Employeurs , CE


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Réforme 2017 du Code du travail
  • Conséquences pour les salariés
  • Indemnités de rupture
  • Licenciement économique
  • Télétravail
  • Rupture simplifiée du CDI
  • Indemnités prud'homales
  • Référendum
  • Renforcement du dialogue social
  • Rupture conventionnelle collective

Dans quels cas utiliser ce dossier ?

Certaines mesures prévues par les ordonnances pour le renforcement du dialogue social sont déjà applicables. En quoi consiste la réforme 2017 du Code du travail ? Pour vous aider à y voir plus clair et à comprendre pourquoi elle vous impacte, notre équipe de Juristes vous explique quels vont être vos nouveaux droits aux travail ?

L'une des ordonnances concerne le renforcement de la négociation collective. Vous vous demandez comment la négociation va t-elle s’organiser dans l'entreprise et comment vos représentants vont défendre vos intérêts ?

Une autre des ordonnances impacte l'organisation du dialogue social et économique dans l'entreprise. Comment va s'articuler la nouvelle organisation des représentants du personnel ? Que rôle aura le Comité social et économique ?

De nombreuses mesures ont également pour objectif de rendre prévisible et sécuriser les relations de travail. Les dommages et intérêts pour licenciement abusif vont-ils être plafonnés ? Comment le télétravail va t-il être encadré ? Qu'est-ce que le contrat de chantier ou d'opération ? Le montant des indemnités légales de licenciement va t-il changer ? À quel montant allez-vous pouvoir prétendre ? Qu'est-ce que la rupture conventionnelle dite collective et dans quels cas pourrez-vous y avoir recours ? Certains changements en matière de licenciement économique sont prévus. Vont-ils avoir un impact sur votre reclassement ?

Le compte professionnel de prévention devrait également se substituer au compte personnel de prévention de la pénibilité. Quels vont être les facteurs de risques professionnels concernés ? Comment ce nouveau compte va t-il fonctionner et comment pourrez-vous en bénéficier ?

Contenu du dossier :

Notre dossier traite des sujets suivants :
  • plafonnement des dommages et intérêts ;
  • télétravail ;
  • indemnité légale de licenciement ;
  • négociation collective ;
  • licenciement économique ;
  • rupture conventionnelle collective ;
  • contrat de chantier ou d'opération ;
  • durée du contrat à durée déterminée et du renouvellement ;
  • fusion des instances représentatives du personnel ;
  • compte professionnel de prévention ;
  • accès au Code du travail numérique.

Télécharger le dossier

La question du moment

Les points inscrits sur le C2P peuvent-ils être mobilisés pour bénéficier de la prise en charge d'une action de formation professionnelle ?

La réponse

Le titulaire d'un compte de prévention professionnel peut tout à fait choisir de mobiliser les points inscrits sur son C2P pour bénéficier de la prise en charge d'une action de formation professionnelle.

Lorsque le titulaire du compte professionnel de prévention décide de mobiliser tout ou partie des points inscrits sur le compte pour bénéficier de la prise en charge de tout ou partie des frais d'une action de formation professionnelle continue en vue d'accéder à un emploi non exposé ou moins exposé aux facteurs de risques professionnels , ces points sont convertis en heures de formation pour abonder son compte personnel de formation (1).

La demande d'utilisation des points peut intervenir à tout moment de la carrière u titulaire du compte que celui-ci soit salarié ou demandeur d'emploi (2).

Rappelons que la formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale. Elle vise à permettre à chaque personne, indépendamment de son statut, d'acquérir et d'actualiser des connaissances et des compétences favorisant son évolution professionnelle, ainsi que de progresser d'au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle. Elle constitue un élément déterminant de sécurisation des parcours professionnels et de la promotion des salariés (3).

Plan détaillé du dossier

31 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

Télécharger le dossier


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2018 JuriTravail tous droits réservés