Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement économique : défendre vos droits » Licenciement économique individuel : contester une procédure abusive » Actualités

Article avocat Licenciement économique individuel : contester une procédure abusive

Peut on licencier pour motif économique le salarié victime d'une maladie professionnelle ou d'un accident du travail?

La difficulté de la mise en œuvre d’une procédure de licenciement économique est accrue lorsque le contrat de travail est suspendu du fait d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. Selon l’article L 1226-9, au cours des périodes de suspension du contrat de travail, l'employeur ne peut rompre ce dernier que s'il justifie soit d'une faute grave de l'intéressé, soit de son impossibilité de maintenir ce contrat pour un motif étranger à l'accident ou à la maladie.

L’employeur qui licencie un salarié en arrêt de travail suite à un accident du travail doit préciser le motif non lié à l’accident du travail ou la maladie professionnelle de nature à justifier une impossibilité de maintenir le contrat, «l’existence d’un motif économique de licenciement ne caractérisant pas à elle seule cette impossibilité ».

Dans un arrêt du 25 mai 2011, la Cour de Cassation a confirmé la nullité d’un licenciement dans un cas où la lettre de licenciement ne précisait pas les motifs rendant impossible le maintien du contrat de travail. La nullité s’applique également dans l’hypothèse où les recherches de reclassement n’auraient pas été loyalement effectuées. Cette règle a été rappelée par un arrêt de la Cour d’Appel d’Aix en Provence en date du 14 juin 2011. Dans cette espèce, la lettre de licenciement invoquait des difficultés économiques et visait l’impossibilité de maintenir le contrat de travail.

Toutefois, l’employeur ne justifiant pas des recherches de reclassement entreprises, cette carence a entrainé la nullité de la rupture Ainsi, notre client a pu obtenir l’indemnisation de son préjudice. Cette décision doit inciter les employeurs à être conseillés lors de la mise en œuvre d’une procédure de licenciement économique pour éviter comme en l’espèce de lourdes condamnations.

De même, les salariés pourront grâce aux conseils d’un Avocat contrôler la légitimité de leur licenciement au regard de leur situation particulière. Par maître ROUVIER DUFAU

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité du droit du travail

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Noelle ROUVIER DUFAU

Maître Noelle ROUVIER DUFAU

Avocat au Barreau de DRAGUIGNAN

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Commercial
  • - Procédure Judiciaire

Me contacter

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2016 JuriTravail tous droits réservés