Actualités Répondre à une demande de Congé Sabbatique

Type de document

Votre salarié souhaite prendre un congé sabbatique ? Pouvez-vous refuser cette demande ou reporter sa date de départ ? Combien de temps avez-vous pour répondre au salarié sans risque ? Quels seront les effets sur le contrat du salarié ? Combien de temps peut-il être absent ? A-t-il le droit de prendre un tel congé ? Voici autant de questions que ce dossier traite pour vous aider à y voir plus clair sur ce qu'est le congé sabbatique. 

Sachez que, si vous n'avez pas à rémunérer le salarié pendant le congé sabbatique, vous êtes tenu à certaines obligations telles que sa réintégration dans son emploi ou dans un emploi similaire, sous peine de dommages-intérêtsVeillez à répondre au salarié dans un délai de 30 jours car votre retard ou vaut silence vaut acceptation du congé ! ⏰

De son côté, votre salarié doit également respecter une procédure pour vous demander un tel congé, ainsi que se soumettre à certaines obligations pendant son absence. 

💡 Découvrez en détail la procédure à suivre ainsi que vos droits et obligations par ce dossier. Nous vous proposons également des modèles de lettres pour agir rapidement. 

Retrouvez toutes les actualités juridiques sur le thème Répondre à une demande de Congé Sabbatique, rédigées en langage simple par nos juristes et avocats partenaires.


Congé sabbatique : tout savoir !

Yoan El Hadjjam 25/11/2021 - 39970 vues

Un tour du monde, mettre sa vie professionnelle entre parenthèses, se consacrer à sa famille, développer ses projets artistiques... Nombreuses sont les raisons pouvant inciter le salarié à se tourner vers la fameuse “année sabbatique”. Dans quelles conditions est-il possible de bénéficier du congé sabbatique ? Quelle procédure doivent respecter le salarié et...

Congé sabbatique : l’employeur n’est pas tenu de réserver le poste du salarié durant son absence

Virginie Langlet - Avocat 19/06/2015 - 19943 vues

A l'issue du congé sabbatique, le salarié doit retrouver son précédent emploi ou, à défaut, un emploi similaire. Mais le licenciement est justifié à partir du moment où le précédent emploi occupé par la salariée n'est plus disponible et qu'elle a refusé plusieurs propositions de postes présentant des caractéristiques équivalentes au poste occupé avant son départ.