Nouveauté : les 50-54 ans ne sont plus concernés.

Suite aux recommandations de la HAS, le vaccin AstraZeneca peut être injecté par le médecin du travail, aux salariés de 55 à 64 ans inclus atteints de comorbidités. Au départ, les salariés de 50 à 64 ans étaient concernés. Mais les salariés de 50 à 54 ans (même s'ils sont atteints de comorbidités) ne sont finalement plus considérés comme prioritaires. Les vaccinations prévues par les médecins du travail, pour les salariés de 50 à 54 ans, doivent donc être annulées.


Vaccination en entreprise depuis le 25 février 2021

⚠ Attention, la vaccination ne devient pas obligatoire en entreprise pour autant.

Suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et à une instruction de la direction générale du travail (DGT), les services de santé au travail (médecine du travail) peuvent prendre part à la stratégie vaccinale pour certains salariés des entreprises.

💉 Ainsi, depuis le 25 février 2021, les médecins du travail peuvent administrer le vaccin AstraZeneca® à certains salariés volontaires, sous certaines conditions.

Qui pourra se faire vacciner par le médecin du travail ?

Seuls les salariés suivants peuvent se faire vacciner, dans la limite des doses disponibles :

  • salariés volontaires ;
  • âgés de 55 à 64 ans inclus (initialement, il s'agissait des salariés de 50 à 64 ans inclus, mais les 50-54 ans ont finalement été exclus du dispositif) ;
  • atteints de comorbidités (salariés vulnérables, atteints de 2 maladies qui risquent de provoquer une forme grave de covid-19).

Vaccination en entreprise, comment ça se passe ?

C'est à l'employeur de relayer l'information sur la possibilité de se faire vacciner par le médecin du travail rattaché à l'entreprise. Il peut recommander la vaccination, mais ne peut pas l'imposer au salarié.

Les salariés qui remplissent les conditions pour se faire vacciner peuvent alors prendre rendez-vous avec le médecin du travail. L'employeur n'a pas à être mis au courant de cette démarche.

Le médecin du travail intervient obligatoirement dans le respect du secret médical et du consentement du salarié.

La date et le lieu de vaccination (dans l'entreprise, dans les locaux du service de santé au travail…) seront définis par le médecin du travail.

Disponibilité du vaccin pour les services de santé au travail ?

Le médecin peut administrer uniquement le vaccin AstraZeneca®.

Le médecin du travail doit se rendre dans la pharmacie de son choix et s'identifier, en fournissant son nom et son numéro RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé).

La pharmacie procède alors au rattachement du médecin du travail, par déclaration sur le portail de télédéclaration des pharmacies, pour pouvoir être approvisionnée en vaccin COVID AstraZeneca®.

A savoir, le nombre de doses disponibles par médecin augmente petit à petit depuis le mois de mars.

⚠ Initialement, en raison du manque de disponibilité des vaccins, chaque médecin du travail ne pouvait se procurer que 10 doses de vaccins (1 flacon qui équivaut à 10 doses). Désormais, il faut établir une liste des salariés volontaires pour se faire vacciner (avec rendez-vous défini) et commander uniquement le nombre de doses exactes qui sera nécessaire.

🕑 Un flacon (de 10 doses) ne peut être conservé que :

  • 6 heures, lorsqu'il est conservé et utilisé à une température ambiante (jusqu'à 30 degrés) ;
  • 48 heures après la première ouverture du flacon, s'il est conservé au réfrigérateur (entre 2 et 8 degrés) ;
  • 6 mois, si le flacon n'est pas du tout ouvert et qu'il est conservé au réfrigérateur entre 2 et 8 degrés.

💉 Lorsque le médecin du travail obtient le vaccin, il doit donc prévoir de réaliser très rapidement les vaccinations aux salariés volontaires (en 6h s'il n'a pas les moyens de conditionnement nécessaires pour ramener le flacon sur le lieu de vaccination entre 2 et 8 degrés, ou en 48 heures après la première ouverture du flacon si le vaccin a pu être conservé entre 2 et 8 degrés).

Disponibilité de la 2ème injection du vaccin ?

Les deuxièmes doses seront disponibles dans la même pharmacie, dans un délai qui permettra l'injection dans les 8 à 12 semaines qui suivent la 1ère injection.

Le médecin du travail pourra alors récupérer ces doses et procéder à la 2ème injection.

Le rendez-vous pour la deuxième injection sera à définir avec le médecin du travail qui s'est chargé de la première injection.

👓 A lire aussi :