Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits & Relations de Travail » Abandon de poste : les risques du licenciement » Actualités

Actualité Abandon de poste : les risques du licenciement

Absentéisme en hausse : une facture de 108 milliards d’euros

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 28-11-2018

Absentéisme en hausse : une facture de 108 milliards d’euros

L'absentéisme repart à la hausse en France en 2017 ! Selon le baromètre du cabinet Ayming, le nombre moyen de jours d'absence des salariés atteint 4,72% des heures de travail, contre 4,59% en 2016. Concrètement, cela représente 17,2 jours d'absence par an et par salarié du secteur privé. Une étude de l'Institut Sapiens vient d'évaluer la facture astronomique de cet absentéisme au travail : pas moins de 108 milliards d'euros par an !

L'absentéisme en chiffres : 3 semaines par an, 108 milliards d'euros

Afin de chiffrer le taux d'absence moyen des salariés français, une étude a été réalisée par le cabinet Ayming auprès de 46 540 entreprises, employant près de 2 millions de salariés français dans le secteur privé. Elle révèle que l'absentéisme continue de grimper en 2017 avec un taux de 4,72%, contre 4,59% l'année précédente. En temps de travail, ceci équivaut à 17,2 jours calendaires.

4,7% du PIBLe coût de l'absentéisme en France en 2017

L'Institut Sapiens a quant à lui calculé le coût caché de l'absentéisme, dans la mesure où celui-ci n'est jamais comptabilisé dans les comptes de résultat ou dans les budgets. L'étude estime que l'absentéisme des salariés pèse quelque 107,9 milliards d'euros par an, soit 4,7% du PIB. À l'échelle de la population active employée en France, soit 26 millions de personnes, cette somme représente 4,17% du PIB.

Les absences diffèrent selon le sexe et l'âge

7,11%d'absentéisme chez les plus de 55 ans

L'absentéisme diffère selon le sexe. Ainsi, les femmes sont absentes en moyenne 19 jours par an, alors que les hommes le sont 13 jours.

On note également des différences d'absentéisme selon les âges :

  • Chez les jeunes de moins de 30 ans : le taux d'absentéisme est relativement faible (3,23%), avec des absences plus nombreuses mais plus courtes ;
  • pour les moins de 25 ans, l'absentéisme de longue durée s'élève tout de même à 7%, ce qui s'explique plus par un désengagement au poste de travail que par des maladies ;
  • du côté des plus de 55 ans, on relève des absences moins fréquentes, mais des arrêts de travail bien plus longs : 45% de leurs absences sont de longue durée (plus d'un mois), en raison de maladies ou de longues rémissions.

Le secteur de la santé plus touché par l'absentéisme

Dans les secteurs de la santé, de l'industrie et du commerce, le taux d'absentéisme ne cesse d'augmenter. Mais le secteur de la santé remporte la palme de l'absentéisme, avec un taux de 5,31%, soit plus de 19 jours d'absence par an. A contrario, dans le secteur des services, le nombre moyen d'absences a bien diminué : il passe à 17,6 jours en 2017, contre 20 en 2016.

Des disparités d'absentéisme selon les régions

L'étude Ayming révèle également des disparités selon les régions. Comme les années précédentes, les salariés du privé sont plus absents en Corse, alors que l'absentéisme diminue dans les Hauts-de-France et les DOM-TOM.

L'absentéisme déchiffré : un signe d'insatisfaction au travail

42% des salariés insatisfaits sur la qualité de vie au travail

Plusieurs motifs socio économiques peuvent justifier l'absentéisme. Tous âges confondus, les facteurs d'absence des salariés sont globalement les mêmes. Arrive en tête l'insatisfaction sur la qualité de vie au travail pour 42% des salariés, soit près d'un salarié sur deux qui n'apprécie pas ses conditions de travail.

La seconde cause d'absentéisme, pour 31% des salariés, est la survenance d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle.

Enfin, l'état de santé personnel ou la situation familiale justifie les absences de 26% des salariés seulement.

En définitive, l'absentéisme est surtout dû à des causes liées à la profession, bien plus qu'à la vie privée du salarié. D'où l'intérêt de mettre en place un plan d'action dans l'entreprise pour lutter contre ces absences.

L'absentéisme est un indicateur que le Comité Social et Économique (CSE) de l'entreprise doit surveiller de très près. Un fort taux d'absentéisme peut en effet être révélateur d'un climat social défaillant, propice au développement de graves troubles dans l'entreprise : harcèlement moral, maladie, stress, etc. A terme, ces troubles peuvent avoir un impact sur la santé des salariés et provoquer des burn-out.

Gare aux absences injustifiées !

Dans tous les cas, le salarié a l'obligation de prévenir son employeur du motif de son absence dans un délai de 48 heures, sauf disposition particulière mise en place dans le règlement intérieur ou dans la convention collective.

Une absence injustifiée entraîne la suspension du contrat de travail. A partir du moment où le salarié ne travaille pas, il ne peut pas prétendre au maintien de sa rémunération, sauf dans l'hypothèse d'un arrêt maladie remplissant toutes les conditions requises. L'Assurance Maladie peut alors verser des indemnités journalières au salarié, qui pourra également bénéficier d'indemnités complémentaires versées par l'employeur.

Vous aimerez aussi cet article : 6 étapes pour affronter l'absentéisme

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Abandon de poste : les risques du licenciement ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés