ARTICLE AVOCAT Droits de la Victime

Agressée par sa voisine


Par François-xavier VINCENSINI, Avocat - Modifié le 08-12-2020 - Blog : Blog Maître François-xavier VINCENSINI

Le 16 octobre 2018 aux environs de 14 heures, Aurore D. était victime d’une agression particulièrement violente de la part d’une voisine qu’elle croisait au sein de sa résidence.

Le déroulement des faits

Cette dernière, au prétexte que son enfant avait été apeuré par le chien d’Aurore D., se jetait sur elle et la rouait de coups.

La victime relate aux policiers :

« Ce jour vers 14 heures, j’étais en train de promener mon chien en bas de chez moi lorsque j’ai vu une voisine avec sa fille faire un sursaut. J’ai compris qu’elle avait peur de mon chien… j’ai pris mon chien dans les bras et je me suis avancée pour rentrer chez moi… sa fille a poussé un cri, la voisine l’a calmée et s’est mise à crier… elle m’a insulté… je lui ai répondu qu’elle n’avait pas à m’insulter… à ce moment-là elle m’attrapé par les cheveux… elle m’a fait tomber sur la pelouse et m’a porté deux gifles et un coup de genou ou de poing dans l’½il droit… en tombant j’ai ressenti une vive douleur au bras droit… j’ai des griffures au visage (VU ET EXACT) je porte une minerve car j’ai mal au cou et je porte également une attelle au bras droit ».

Le conséquences physiques de l'agression

Le certificat médical initial établi le jour même par le Dr Frédéric N. du service des urgences de l’hôpital européen retient une ITT de 10 jours sous réserve de complications et d’examens ultérieurs.

Au regard de l’importance des lésions, le service des urgences a immédiatement prescrit :

  • Une radiographie cervicale ;
  • Une échographie épaule droite ;
  • Une consultation psychiatrique.

Le contrôle post-traumatique à six jours établis par le Docteur Frédérique C. révèle :

  • Une importante rectitude sagittale avec ébauche d’insertion de courbure centrée sur C4-C5 ;
  • Un désalignement des arcs postérieurs en C3 traduisant une nette rotation du corps vertébral sur son axe ;
  • Une diminution de la mobilité lors des man½uvres dynamiques ;
  • Une raideur avec aspect d’entorse cervicale en C3.

La requérante s’est vue prescrire 15 séances de kinésithérapie.

Les conséquences psychologiques sur la victime

Sur le plan psychiatrique, la requérante a dû être prise en charge par un service spécialisé qui relève un important stress post-traumatique.

L’obtention de l'indemnisation d'un préjudice particulier 

Dans ce dossier, le cabinet VINCENSINI s’est attaché à obtenir -outre l’indemnisation du préjudice physique et psychologique- l’indemnisation du préjudice scolaire, puisque la victime étudiante en école d’infirmière n’avait pu se présenter à un examen du fait des suites de l’agression.

L’indemnisation de ce poste de préjudice particulier (préjudice scolaire) vient augmenter le montant global des dommages-intérêts alloués à la victime.

Le but est bien sûr d’obtenir la meilleure indemnisation possible, en n’oubliant d’exploiter aucun poste de préjudice, pour que la victime dispose des moyens financiers indispensables à sa reconstruction.

loader Juritravail