Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Embaucher un Salarié » Faire travailler un salarié à l'étranger » Détachement d'un salarié à l'étranger » Actualités

Article avocat Détachement d'un salarié à l'étranger

L'encadrement du recours au salarié détaché

Par , Avocat - Modifié le 18-07-2014


Devant la difficulté  de contrôler l’ensemble des prestataires étrangers intervenant sur le sol français, le législateur renforce les obligations de contrôle du donneur d’ordre vis-à-vis des sous-traitants établis à l’étranger.

Mais la loi sur le détachement contient également d’autres nouveautés telles que le renforcement des sanctions applicables en cas de travail illégal.


I. Les obligations renforcées à l'égard de l'employeur ayant recours au détachement

L'employeur doit déclarer le recours au détachement d'un ou plusieurs salarié à l'Inspection du travail dès le début de la prestation (L1262-2-1 Code du travail).

L'employeur ayant recours à des salariés détachés par une entreprise étrangère doit s'assurer que celle-ci a effectué la déclaration précitée sous peine de sanction à l'égard des deux entreprises, française et étrangère (L1264-3 CT).

L'article L1221-15-1 nouveau du Code du travail prévoit l'obligation pour toute entreprise ayant recours au détachement d'annexer la déclaration préalable de détachement au registre du personnel.

L'article  L2323-70-15 modifié du Code du travail impose à l'employeur de mentionner dans le bilan social de l'entreprise, le nombre de salariés détachés et le nombre de travailleurs détachés accueillis.

II. La responsabilité solidaire des sous traitant ou cocontractant avec les donneurs d'ordre ou maître d'ouvrage

Sous peine de sanction, le donneur d'ordre ou maître d'ouvrage informé des irrégularités commises par un sous-traitant doit lui enjoindre d'y remédier. A défaut de régularisation, le donneur d'ordre informe l'agent de contrôle desdites irrégularités (c. trav. art. L8281-1 et L3245-2 nouveaux).

De même donneurs d'ordre et sous traitant sont solidairement responsables de l'hébergement des salariés détachés (c. trav. art. L4231-1 nouveau).

Ils sont, en outre, responsables solidairement du paiement des rémunérations, indemnités et charges dues en cas de violation des obligations d'information et d'injonction précitées.

III. La protection contre le travail illégal sensiblement accentuée

L'employeur ayant recours au détachement doit désigner "un représentant de l'entreprise sur le territoire national, chargé d'assurer la liaison avec les agents de contrôle du travail illégal" (L. 1262-2-1 Code du travail).

Sur décision du juge, une liste noire sera établie sur internet des entreprises condamnée pour certaines infractions de travail illégal et ce, durant deux années.

Enfin les sanctions administratives sont aggravées outre la suppression d'aides publiques durant 5 années maximum à l'égard des entreprises ayant recours au travail illégal.

Par Maître JALAIN

Plus d'infos : www.avocat-jalain.fr

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Hugo Tahar JALAIN

Maître Hugo Tahar JALAIN

Avocat au Barreau de BORDEAUX

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés