Le garagiste rembourse les réparations non autorisées par le client, mais ne pouvait détecter la future panne sans faire de réparations complémentaires sur le véhicule.

Le remboursement des réparations non ordonnées et facturées

Le garage est condamné à rembourser la facture des réparations non ordonnées et facturées. Néanmoins, le garage n'a pas dans cette affaire à rembourser les autres préjudices, car les juges écartent la violation de l'obligation de résultat ou du devoir de conseil.

La garage a fait signer au client une attestation

Le garage avait fait signer à son client une attestation selon laquelle il récupérait son véhicule en connaissance de cause puisqu'il renonçait à changer les culasses dont la défectuosité était à l'origine de la panne. L'expert judiciaire a estimé qu'il n'était pas possible de diagnostiquer comme cause de la panne la défectuosité des culasses sans effectuer la réparation préalable d'autres éléments.

N'hésitez à approfondir par une consultation par téléphone.

traesch-avocat.fr

Par Me Bruno Axel Traesch