Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement hors faute grave et lourde » Indemnité légale de licenciement : comment calculer le montant ? » Actualités

Article avocat Indemnité légale de licenciement : comment calculer le montant ?

Barème Macron : Un avis de la Cour de cassation attendu pour le 17 juillet 2019

Par , Avocat - Modifié le 17-07-2019

La Cour de cassation a été saisie pour avis par les Conseils de prud’hommes de Louviers et de Toulouse pour savoir si l’actuel barème indemnitaire issu de l’article L. 1235-3 du Code du travail, est conforme aux engagements internationaux de la France.

Depuis décembre dernier, plusieurs Conseils de prud’hommes font de la résistance pour écarter le plafond légal.

Pour mémoire, l’article L. 1235-3 du Code du travail prévoit un indemnité minimale et maximale allouée en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse en fonction de la taille de l’entreprise et de l’ancienneté du salarié.

L’avis attendu de la Cour de cassation portera donc sur la conformité de ce barème avec l’article 10 de la Convention n°158 de l’Organisation Internationale du Travail et l’article 24 de la Charte Sociale Européenne.

Ces deux textes prévoient en substance qu’une juridiction nationale doit pouvoir ordonner le versement d’une indemnité adéquate ou d’une réparation appropriée au salarié injustement congédié.

Jusqu’à présent la Chambre sociale se refusait à étudier la conventionnalité de textes nationaux dans la cadre de la demande d’avis.

Cela pourrait néanmoins changer puisque la Cour de cassation s’est réunie en séance plénière le 8 juillet dernier, sur décision de son premier Président.

L’avocate générale, a pour sa part requis une application des ordonnances Macron indiquant qu’il y avait « urgence à unifier la jurisprudence en la matière ».

Source

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Roger POTIN

Maître Roger POTIN

Avocat au Barreau de BREST

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Public
  • - Droit de la Protection Sociale
  • - Loi travail 2017

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés