Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit de la Santé » Droit du Patient » Informations du Patient » Actualités

Actualité Informations du Patient

Qui sont les personnes vulnérables Covid-19 ?

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 06-05-2020

Qui sont les personnes vulnérables Covid-19 ?

Les personnes vulnérables sont susceptibles de développer une forme grave de Covid-19. C'est pourquoi des précautions supplémentaires sont prises pour ces personnes à risque. Et vous, êtes vous une personne vulnérable ? Voici la liste.

Face au Covid-19 les équipes de Juritravail se mobilisent à vos côtés !

Tout au long du confinement, les équipes juridiques de Juritravail analysent les évolutions de la loi et les nouveaux décrets pour vous fournir une information accessible et à jour.

Vous êtes considéré comme personne vulnérable si vous risquez de développer une forme grave de Covid-19.

A savoir :

Si vous êtes une personne vulnérable ou que vous vivez avec une personne vulnérable, vous n'êtes pas obligé de reprendre le travail le 11 mai.

Si votre activité reprend, vous pouvez demander à votre employeur de faire du télétravail. En effet, en cette période de covid-19 (coronavirus), le télétravail est un droit. Si votre employeur refuse, il doit pouvoir justifier son refus.

Si le télétravail n'est pas possible, sachez que vous pouvez en principe, bénéficier du dispositif de chômage partiel depuis le 1er mai 2020. Nous attendons des précisions qui devraient paraître par décret.

Personnes vulnérables 

La liste des personnes vulnérables a été établie par le Haut conseil de la Santé Publique et actualisée le 20 avril 2020 (1). Cette liste fait l'objet d'un décret publié le 6 mai 2020 (2).

Sont considérées comme vulnérables :

  • les personnes de 65 ans et plus (avant le 20 avril 2020, il s'agissait des personnes de 70 ans et plus, l'âge des personnes à risque a donc été abaissé) ;
  • les patients qui ont des antécédents cardiovasculaires tels qu'une hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), un accident vasculaire cérébral (AVC) ou coronaropathie, une chirurgie cardiaque, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • les personnes diabétiques insulinodépendantes non-équilibrées ou qui présentent des complications secondaires à leur pathologie ;
  • les personnes qui présentent une maladie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose etc) ;
  • les patients qui présentent une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • les personnes atteintes d'obésité (indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30kgm² (avant le 20 avril 2020, il s'agissait des personnes obèses dont l'IMC était supérieur à 40kg/m²) ;
  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

✔ médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
✔ infection au VIH non contrôlée ou avec des CD4 ✔ consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
✔ liée à une hémopathie maligne en cours de traitement.

  • les malades qui sont atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • les personnes qui présentent un syndrome drépanocytaire majeur ou qui ont un antécédent de splénectomie ;
  • les femmes enceintes qui en sont au 3ème trimestre de leur grossesse.

Vous devez respecter scrupuleusement les gestes barrières et prendre le plus de précautions possibles pour éviter la propagation et l'infection au Covid-19. En tant que personne vulnérable, vous bénéficiez du dispositif de chômage partiel en lieu et place des arrêts de travail Covid-19.

Personnes à risque en raison d'une affection longue durée (ALD)

Les personnes admises en affection longue durée (ALD) pour les pathologies suivantes, sont également considérées comme à risque (3) :

  • accident vasculaire cérébral invalidant ;
  • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;
  • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;
  • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;
  • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;
  • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ;
  • diabète de type 1 et diabète de type 2 ;
  • formes graves des affections neurologiques et musculaires (neuromyopathies et autres, myasthénies et autres affections neuromusculaires) ;
  • hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères (drépanocytose) ;
  • maladie coronaire ;
  • insuffisance respiratoire chronique grave ;
  • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé Spécialisé ;
  • mucoviscidose ;
  • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;
  • paraplégie ;
  • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;
  • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;
  • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
  • sclérose en plaques ;
  • spondylarthrite grave ;
  • suites de transplantation d'organe ;
  • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

Attitude de l'employeur avec les personnes à risque : résumé en vidéo

👓 A lire également :

 

Références :

(1) Actualisation de l'avis relatif aux personnes à risque de forme grave de Covid-19 et aux mesures barrières spécifiques à ces publics, du 20 avril 2020, par le haut conseil de la santé publique
(2) Décret n°2020-521 du 5 mai 2020 définissant les critères permettant d'identifier les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d'infection au virus SARS-CoV-2 et pouvant être placés en activité partielle au titre de l'article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020
(3) https://declare.ameli.fr/assure/conditions

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Informations du Patient ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité