La non réalisation des objectifs (insuffisance des résultats) ne peut pas justifier en soi un licenciement.

Pour constituer une cause légitime de licenciement, les mauvais résultats doivent provenir soit d'une insuffisance professionnelle (mauvaise qualité du travail, sans mauvaise volonté délibérée du salarié), soit d'une faute imputable au salarié (erreurs professionnelles en raison de sa mauvaise volonté).

 

Attention :

Les objectifs assignés, contractuels (le salarié donne son accord, comme prévu au contrat de travail) ou non contractuels, doivent être réalistes et réalisables.

Ce n'est pas le cas lorsque l'employeur a fixé les objectifs à + 50% alors qu'il les augmente chaque année de 20 % maximum ; lorsque l'employeur ne donne pas au salarié les moyens de les atteindre ; lorsque la situation du marché est mauvaise... 

Il peut être utile de comparer sa situation avec celle de ses collègues, de vérifier si l'employeur a licencié plusieurs salariés pour non atteinte des objectifs...

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail