L'article L. 2315-8 du Code du travail prévoit que les réunions des délégués du personnel avec l'employeur ont lieu :
- à l'initiative de l'employeur, collectivement, une fois par mois,
- sur la demande des délégués, collectivement, en cas d'urgence,
- sur la demande des délégués, individuellement, soit par catégorie, soit par atelier, service ou spécialité professionnelle selon les questions qu'ils ont à traiter.

L'article L. 2315-10 prévoit quant à lui que « dans tous les cas, les délégués du personnel suppléants peuvent assister avec les délégués du personnel titulaires aux réunions avec les employeurs, en vue d'être en mesure, le moment venu, de remplacer efficacement le délégué titulaire. Il précise en outre que les délégués du personnel peuvent, sur leur demande, se faire assister d'un représentant d'une organisation syndicale.

En outre, l'article L. 2315-11 précise que le temps passé par les délégués suppléants en réunion est, comme pour les titulaires, normalement rémunéré.

Vous êtes donc en droit d'exiger de pouvoir participer à toute réunion et d'être rémunéré pour le temps que vous y avez passé. Si l'employeur persiste dans son refus, vous pouvez :
- saisir le tribunal correctionnel pour demander l'application des sanctions pénales du délit d'entrave prévu par l'article L. 2316-1 (emprisonnement d'un an et amende de 3 750 euros, augmentée en cas de récidive) ;
- et/ou saisir le tribunal de grande instance en référé pour contraindre l'employeur à vous convoquer aux réunions. Le TGI peut en outre fixer une astreinte et condamner l'employeur à vous verser des dommages-intérêts.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : d[email protected].

loader Juritravail