Un salarié en arrêt de travail pour maladie ou accident doit prévenir rapidement son employeur et justifier de son absence en lui faisant parvenir le certificat médical ainsi que ses éventuelles prolongations.

À défaut de justification de son absence auprès de son employeur dans les délais prévus au contrat de travail, dans le règlement intérieur ou dans la convention collective, le salarié commet une faute constitutive d’une cause réelle et sérieuse de licenciement.

L’employeur a la possibilité de mettre demeure le salarié de justifier de son absence. Cependant, l’employeur n’y est pas contraint légalement.

Si le salarié ne répond pas à l’éventuelle mise en demeure adressée par son employeur, cela peut être constitutif d’une faute grave.

De même, l’absence injustifiée, même sans demande de justification de l'employeur, peut constituer de facto une faute grave justifiant un licenciement du salarié.

En cas de difficultés, le cabinet RIGHINI AVOCAT vous assiste et vous conseille.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail