Sécurité Sociale

Le point de départ du délai de recours contre une décision de suspension des indemnités journalières


Par Catherine MEYER-ROYERE, Avocat - Modifié le 28-08-2020 - Blog : Blog Maitre Catherine MEYER-ROYERE

Quand commence à courir le délai de recours de l’assuré lorsque la CPAM décide de suspendre les I.J de sécurité sociale ? Le service de contrôle de la CPAM peut considérer que l’arrêt de travail n’est pas ou n’est plus justifié et décider de suspendre les Indemnités journalières. Selon l’article D 315-4 du code de sécurité sociale, l’assuré dispose alors d’un délai de 10 jours pour demander un nouvel examen de sa situation auprès du service de santé.

 

Quel est le point de départ du délai ?

Quand peut-on considérer que l’assurée a été informé de la décision de suspension ?

 

Le délai de 10 jours commence à courir à compter de la date à laquelle l’assuré a eu connaissance d’une manière certaine de la décision de la Caisse

La Cour de cassation, (2°chambre civile, du 13 février 2020 n° 18–24. 590) considère que l’assurée a bien été informé de la décision de la CPAM dès lors que l’avis de réception a été déposé dans sa boîte aux lettres.

Ainsi, un assuré ne saurait contester l’irrecevabilité de sa demande de nouvel examen, au motif que la lettre l’informant de la suspension du service ne lui a pas été remis en main propre ou qu’il n’a eu que l’avis de réception.  

L’assuré est réputé avoir eu connaissance de cette décision à la date à laquelle il a été régulièrement avisé par le courrier qui a été mis en instance au bureau de poste dont il dépend.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail