Ainsi, le stagiaire qui n'est pas un salarié de l'entreprise pendant son stage,  lorsqu'il est embauché en C.D.I à l'issue de son stage, va pouvoir bénéficier, si ce stage a eu une durée de 2 mois au moins, d'une ancienneté qui prendra en compte la durée de son stage pour l'ouverture et le calcul des droits (art L1221-24 du Code du travail).

De même, pour l'apprenti qui va bénéficier  à l'issue de son contrat d'apprentissage de l'ancienneté acquise depuis qu'il est rentré dans l'entreprise.

Par ailleurs, l'employeur devra prendre garde lorsqu'il entend prévoir dans le contrat de travail une période d'essai, le stage intégré à un cursus pédagoique s'imputera sur cette période d'essai sous certaines conditons confère art L1221-24 al1 du code du travail).
Par Me Meyer-Royere

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail