Dans le droit fil du précédent article que j'écrivais sur les bonnes nouvelles de l’atlas du tourisme, on ne peut que signaler la présentation faite début juillet par le directeur du fonds France investissement tourisme de la situation de ce fonds consacré au financement du tourisme en France.

Ces investissements, particulièrement dynamiques, ne cessent pas et c'est une bonne nouvelle pour l'industrie du tourisme en France.

Véritable locomotive pour nos territoires, le tourisme est porté par des acteurs innovants et audacieux dans des logiques de partenariat public-privé intelligentes.

Loin d'utiliser le partenariat public-privé en tant que contrat, dont on sait le caractère désastreux, il s'agit d'imaginer des solutions contractuelles sur la base d'anciennes recettes type bail emphytéotique administratif, autorisation d'occupation temporaire etc.

Le développement économique du tourisme poursuit sa croissance. Le fonds a d'ores et déjà consommé depuis octobre 2015 plusieurs millions d'euros.

La dotation initiale de 100 millions d'euros est totalement consommée.

Plusieurs catégories d'acteurs du tourisme en ont bénéficié à savoir les start-ups et nouveaux concepts touristiques, les groupes en place et les sociétés déjà installées en croissance externe.

L'innovation est plus que jamais le maître mot en cette matière.

L'accompagnement des entreprises touristiques pour le développement de l'économie des territoires est effectivement un enjeu majeur.

On ne peut que se réjouir de constater les nécessités en matière de financement de l'industrie touristique.

L'Innovation juridique est également au c½ur de ces sujets, transversaux puisque concernant un territoire dans son entier. L'industrie touristique développe une véritable « économie du territoire » puisque particulièrement ancrée, elle ne craint effectivement pas la délocalisation. Elle est un moteur social, allant jusqu'à permettre d'animer la politique de la ville. L'innovation politique va de pair avec l'innovation juridique et l’innovation économique.