Accueil » Droit Routier, permis de conduire et automobile » Entretenir et Réparer un véhicule » Contrôle technique et mesures antipollution » Mesures antipollution » Actualités

Actualité Mesures antipollution

Blocage 17 novembre : protestation contre le prix du carburant

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 13-11-2018

Blocage 17 novembre : protestation contre le prix du carburant

Une journée de blocage est organisée le 17 novembre dans toute la France. En cause, la hausse du prix de l'essence, et plus particulièrement la hausse du prix du litre de gazole. En octobre 2018, la hausse du prix du carburant est liée à celle du prix du baril et à l'augmentation des taxes. Résultat, le gazole est plus cher que l'essence dans de nombreuses stations services.

Pour une majorité d'automobilistes, cette hausse des prix est inadmissible. C'est ainsi qu'une mobilisation nationale s'est mise en place presque naturellement. Prévue le 17 novembre, l'événement ne cesse de grandir partout en France et le blocage s'organise surtout sur les réseaux sociaux.

Blocage et opérations escargots partout en France

J'entends les colères légitimes.

Emmanuel Macron

Dans une interview accordée à Europe 1, Emmanuel Macron a assuré “entendre les colères légitimes des automobilistes”, même s'il reste “méfiant sur ces grands appels à mobilisation pour tout bloquer”.

Manifestations, blocages, banderoles… La manifestation prend plusieurs formes, mais le but reste le même : protester contre le prix du carburant. Des dizaines de milliers d'internautes répondent présents à l'appel au blocage sur Facebook.

Le 17 novembre, mieux vaut éviter de prendre la voiture… si ce n'est pas pour manifester ! Dans tout le pays, les automobilistes bloqueront routes, villes, péages, ronds-points, stations-services ou encore autoroutes. Des actions escargots seront également mises en place sur les grands axes, comme sur les périphériques de Paris, Toulouse, Nantes et Caen.

Mieux vaut opter pour le vélo si vous avez des déplacements urgents.

17 novembre : la colère des gilets jaunes

Le blocage du 17 novembre a adopté comme signe de ralliement le gilet jaune de sécurité. Ainsi, si vous ne participez pas à proprement parler au blocage, vous pouvez mettre votre gilet jaune en évidence sur le tableau de bord de votre véhicule en signe de soutien et de protestation. Tous les automobilistes pourront ainsi se reconnaître dans le mouvement de contestation.

Notez que contrairement à certaines rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, afficher votre gilet jaune ne vous expose à aucune sanction !

Plus de ¾ des français mobilisés le 17 novembre

78%des Français soutiennent le mouvement.

D'après un sondage le Figaro, plus de ¾ des Français soutiennent le mouvement du 17 novembre pour protester contre la hausse du prix du carburant. Et les professionnels ne passent pas leur tour : les taxis, les chauffeurs routiers, les livreurs, les chauffeurs VTC, ou encore les ambulanciers pourraient bien faire grève et prendre part au mouvement. 

Les automobilistes les plus en colère appellent même au boycott des commerces. Le but : inciter les citoyens à ne rien dépenser le 17 novembre, pour faire rentrer le moins d'argent possible dans les caisses de l'Etat et mettre du plomb dans l'aile à l'économie le temps d'une journée.

La police soutient le mouvement du 17 novembre

Le syndicat de policiers Unité SGP Police FO a clairement pris le parti des automobilistes dans le blocage du 17 novembre. “Derrière les uniformes, il y a des hommes et des femmes, des citoyens qui eux-mêmes subissent de plein fouet cette hausse, et constatent au final une baisse du pouvoir d'achat", a rappelé Daniel Chomette, secrétaire général délégué du syndicat Unité SGP Police FO. Et de poursuivre : “Hors de question que nous allions assommer de PV les Français qui exprimeront leur mécontentement".

Le gouvernement a fortement critiqué cette prise de parti du syndicat policier. Le ministère de l'Intérieur Christophe Castaner et le secrétaire d'Etat Laurent Nunez ont déclaré que "rien ne peut justifier que l'on refuse d'appliquer la loi, pas même une campagne électorale".

Pour l'heure, rien n'est sûr quant au maintien de la solidarité des policiers envers leurs concitoyens.

Une carte google maps pour visualiser les blocages

Où toutes ces actions vont-elles se dérouler ? Pour voir si votre région est touchée, consultez la carte mise en ligne par Google Maps. La carte de France est littéralement recouverte de gilets jaunes, ce qui montre l'ampleur du phénomène. On dénombre environ 650 blocages et manifestations en tous genres à travers le pays.

Vous aimerez aussi cet article : Rembourser les frais professionnels : mode d'emploi.


Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Mesures antipollution ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés