Par Maître Carrel, avocat au Barreau de Paris