Accueil » Droit Routier, permis de conduire et automobile » Code de la Route : vos droits » Obtention du permis de conduire » Actualités

Actualité Obtention du permis de conduire

Permis de conduire : les conditions de l'épreuve théorique

Par , Juriste rédacteur web - Modifié le 16-11-2018

Permis de conduire : les conditions de l'épreuve théorique Juritravail

Conduire un véhicule de type voiture suppose l'obtention du permis. L'examen du permis de conduire se passe en deux étapes, une épreuve théorique générale (le code) et une épreuve pratique (la conduite). La dernière réforme du code, de 2016, en plus d'instaurer de nouvelles questions, permet une externalisation de l'épreuve théorique.

Le code est un examen obligatoire visant à analyser les connaissances du candidat en matière de sécurité. En effet, ces-derniers doivent connaître le Code de la route, d'autant qu'ils devront l'appliquer tout au long de leur vie de conducteur. Le candidat, au cours de l'épreuve collective, doit répondre à une série de 40 questions par l'intermédiaire d'un boîtier. Ses réponses sont enregistrées et il ne doit pas faire plus de 5 fautes pour l'obtenir.

La dernière réforme de cette épreuve théorique date de 2016. Depuis le 2 mai 2016, de nouvelles questions ont fait leur apparition. L'objectif était clair : le candidat doit à la fois connaître les règles du Code de la route, les appliquer, et comprendre les raisons de leur existence. De nouveaux thèmes ont alors été intégrés tels que l'usage des nouvelles technologies (régulateur de vitesse…) ou encore la conduite écologique, la perception des risques et la connaissance des gestes des premiers secours (1).

De plus, depuis le 13 juin 2016, des prestataires privés peuvent organiser et surveiller l'épreuve du code (2). A ce titre, la Poste, par un arrêté du 21 mai 2016, publié au journal officiel du 25 mai 2016, a obtenu la qualité d'organisateur du code pour une durée de 10 ans (3).

A titre indicatif, sachez que si vous êtes salarié, la préparation de l'épreuve théorique du Code de la route et de l'épreuve théorique peut être prise en charge au titre du compte personnel de formation (CPF).

Si l'année 2018 ne modifie pas les conditions de l'épreuve théorique pour les candidats, en revanche, l'épreuve pratique a fait l'objet d'une réforme. En effet, depuis le 1er janvier de cette année, l'inspecteur peut demander au candidat d'arrêter le véhicule pour faire une vérification technique d'un élément intérieur ou extérieur. De plus, le candidat doit répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours (4).

(1) Loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques.
(2) Décret n°2016-516 du 26 avril 2016 relatif à l'organisation de l'épreuve théorique générale du permis de conduire
(3) Arrêté du 21 mai 2016 portant agrément du groupe La Poste en qualité d'organisateur de l'épreuve théorique générale du permis de conduire
(4) Article 1 de l'arrêté du 6 octobre 2017 modifiant l'arrêté du 19 février 2010 relatif aux modalités de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories B et B1

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Obtention du permis de conduire ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2018 JuriTravail tous droits réservés