URSSAF : contrôle, inspection & redressement, comment faire face ?

Recours à un micro-entrepreneur : risque de redressement


Par Patrick LINGIBE, Avocat - Modifié le 04-02-2020 - Blog : Blog Maitre Patrick LINGIBE

Lorsqu'une personne est titulaire d'un contrat de travail, l'employeur verse à l'URSSAF des cotisations sur salaires. De leur côté, les personnes immatriculées au registre du commerce et des sociétés, au répertoire des métiers, au registre des agents commerciaux ou auprès des URSSAF comme travailleurs indépendants ont un autre statut.

L'on part donc de la présomption qu'il n'existe pas de contrat de travail entre elles et le donneur d'ordre à qui elles fournissent des prestations.

Cette présomption de non-salariat est renversée s'il est prouvé qu'un micro-entrepreneur immatriculé au registre du commerce et des sociétés travaille en réalité dans un lien de subordination juridique à l'égard de son donneur d'ordre. L'existence d'un contrat de travail est alors établie et le donneur d'ordre risque alors un redressement URSSAF pour travail dissimulé.

Cass. civ. 2e ch., 28 novembre 2019, n° 18-15333 FPBI

Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail