Malgré les confinements successifs, la Covid circule encore sur le territoire français. Les clubs ne peuvent donc toujours pas accueillir leurs adhérents dans les mêmes conditions que celles d'avant crise sanitaire.

Ainsi, la réouverture des salles de sport doit se faire selon des règles d'hygiène et un protocole sanitaire strict.

Règlementer l'accès du club

La distanciation sociale est toujours d'actualité.

Néanmoins, il y a une différence non négligeable par rapport à la réouverture de l'année dernière, la distanciation sociale à respecter entre deux personnes est de 2 mètres (au lieu d'un seul mètre à la réouverture en 2020), lorsque le port du masque n'est pas possible, ce qui est logiquement le cas dans le cadre de la pratique sportive.

Par ailleurs, l'accès au club doit être limité à un nombre d'adhérent maximum présents sur site.

Vous devez donc procéder à l'affichage, à l'extérieur comme à l'intérieur des locaux, de la jauge maximale et le nombre de personnes autorisées à se trouver en même temps dans l'établissement et ainsi prévoir un système de comptage.

A retenir :

En effet, du 9 au 29 juin 2021, les salles de sport ne peuvent accueillir que 50% de l'effectif qu'elles peuvent habituellement accueillir. Ce n'est qu'à partir du 30 juin 2021 que l'accueil en salle pourra se faire sans avoir à respecter une jauge maximale.

Ainsi du 9 au 29 juin 2021, les salles de sport ne peuvent accueillir que 50% de l'effectif qu'elles peuvent habituellement accueillir.

Vous devez donc procéder à l'affichage, à l'extérieur comme à l'intérieur des locaux, de la jauge maximale et le nombre de personnes autorisées à se trouver en même temps dans l'établissement et ainsi prévoir un système de comptage.

Ce n'est qu'à partir du 30 juin 2021 que l'accueil en salle pourra se faire sans avoir à respecter une jauge maximale.

Ainsi, vous n'avez pas d'autre choix que de restreindre l'afflux de sportifs dans votre club. Pour filtrer les entrées au sein du club et pour cela, plusieurs solutions existent, notamment :

  • installer un système d'accès par badge avec verrouillage automatique de l'accès à la salle lorsque le nombre maximal de personnes autorisées au sein de la structure est atteint ;
  • installer un tourniquet avec tripode, là encore, permettant de contrôler le nombre d'entrées au sein du club.

Si ce n'est pas déjà le cas au sein de votre salle, il peut être nécessaire de mettre en place un système de réservation préalable pour participer aux cours collectifs (fitness, yoga, pilate, crossfit...), utiliser les machines au sein de l'espace musculation ou réaliser un circuit training.

La réorganisation du planning de cours peut également, en complément, vous permettre de limiter qu'un nombre trop important d'adhérents ne s'amassent à l'intérieur des locaux.

📌 Exemples :

  • faire en sorte qu'il n'y ait qu'un seul cours collectif qui se déroule dans le club lorsque d'ordinaire plusieurs disciplines sont proposées en même temps ;
  • espacer les cours pour laisser le temps aux participants de se changer dans les vestiaires après le cours ou leur séance de musculation ou de training.

Mettre en place une procédure d'exclusion des cas contact ou personnes présentant des symptômes de la Covid

Vous devez inviter les usagers à télécharger et activer l'application "TousAntiCovid", et mettre en place un QR code TAC-signal afin de permettre l'exclusion de tout cas contact ou personne présentant des symptômes de la Covid.
A défaut, il est possible d'opter pour un registre qui doit être mis à la disposition de l'Agence Régionale de Santé ou de l'assurance maladie en cas de déclenchement d'un "contact tracing". Il est indispensable que les éléments suivants soient notifiés sur ce registre :
  • la date et l'heure d'arrivée et de sortie du participant ;
  • ses nom et prénom ainsi qu'un moyen de le contacter.

Réaménager le fonctionnement du club

Des aménagements doivent être réalisés pour que chaque adhérent puisse réaliser sa séance de sport en toute sécurité et dans des conditions sanitaires irréprochables.

L'accueil du club

Avant toute chose, il est nécessaire que les adhérents changent de chaussures dès qu'ils pénètrent dans le club. C'est normalement déjà le cas dans beaucoup de clubs mais le port de chaussures de ville au sein du club doit être banni. Imposez à vos adhérents le port de chaussures de sport exclusivement réservées à la salle.

Si la configuration des locaux le permet, prévoyez une zone "changement de chaussures" avant même qu'ils ne commencent à pénétrer dans les locaux.

Une fois le changement de chaussures effectué, chaque adhérent doit pouvoir effectuer une désinfection des mains. Ainsi, prévoyez d'installer un distributeur de gel hydroalcoolique à l'entrée du club.

Ensuite, comme cela se fait dans la majorité des commerces, vous pouvez installer une plaque de plexiglas devant le comptoir de votre accueil afin de créer une barrière entre vos coachs et les adhérents.

Cela permettra à votre personnel d'échanger en toute sérénité avec les adhérents du club ou futures recrues qui auraient besoin de renseignements (adhésions, programme sportifs et alimentaires...).

Les salles de cours collectifs

Comme nous l'avons déjà évoqué, la réservation obligatoire pour les cours collectifs est indispensable pour vous permettre de proposer aux adhérents une pratique du sport dans des conditions d'hygiène et de sécurité suffisantes.

Pour certains cours collectifs dans lesquels les amplitudes de mouvements et déplacements sont minimes (yoga, pilate, cuisses abdos fessiers, Body Pump...), vous avez la possibilité de délimiter des emplacements fixes à respecter par le biais de marquages au sol. Cela vous permettra d'indiquer à chaque adhérent à quel endroit installer son matériel (tapis, step, poids, barre...).

Pour les cours de vélo indoor (RPM), si vos locaux ne sont pas assez grands pour espacer les vélos, il est nécessaire de condamner certains vélos afin de laisser une distance suffisante entre les sportifs.

De même, pour les cours de TRX, là encore, il peut être nécessaire d'espacer les sangles les unes des autres ou de condamner certains TRX pour laisser une distance suffisante entre chaque participant.

Pour les cours collectifs dans lesquels une amplitude de mouvement et de déplacement est inévitable (Body Combat, Body Attack, Zumba, Sh'Bam...), la seule solution sera de réduire le nombre de participants dans ce type de cours afin que chacun dispose d'un espace suffisant.

Les espaces de musculation

Cette organisation demande à vos adhérents une certaine rigueur et un peu de souplesse dans le déroulement de leur séance de musculation mais chacun doit comprendre que la pratique sportive devra pendant encore quelques temps faire l'objet d'adaptation de la part de tous.

Dans l'espace musculation, il peut être nécessaire, si ce n'est pas déjà le cas dans votre structure, de réorganiser la disposition des appareils de musculation en fonction de leur utilité.

Concrètement, ça donne :

  • une zone "travail haut du corps" ;
  • une zone "travail de la ceinture abdominale" ;
  • une zone "travail des fessiers" ;
  • une zone "travail de cuisses".

Le travail par zone du corps permettrait de répartir les adhérents sur les machines.

Les vestiaires et les sanitaires

Les vestiaires et les sanitaires sont également un lieu où se concentrent de nombreuses personnes avant et après les cours (changements de tenues, douches...), la promiscuité est inévitable.

Certains clubs disposent de cabines et de douches individuelles permettant à chaque sportif de s'isoler pour se changer. Dans ce cas là, les contacts sont moindres par rapport à des vestiaires collectifs et les risques de contact, moindres. Ils peuvent donc demeurer ouverts.

Mais pour les salles de sport qui ne disposent que de vestiaires collectifs, le protocole sanitaire de reprise des activités physiques et sportives du 19 mai 2021 prévoit que les vestiaires collectifs demeurent fermés, sauf de très rares cas dans lesquels l'ouverture des vestiaires est indispensable (activité professionnelle, formations, accueil extra-scolaire...) et dans des conditions strictes.

A ce titre, plusieurs adaptations peuvent être envisagées :

  • condamner une douche sur deux ;
  • matérialiser à l'aide de marquages sur les bancs les distances à respecter pour déposer ses affaires et condamner des portes manteaux à l'aide d'affichages signalétiques.

S'il semble difficile de prévoir un sens de circulation au sein des vestiaires, la configuration des lieux peut peut-être vous permettre de prévoir un accès au vestiaire différent de la sortie.

En fonction de la taille des vestiaires, il peut être nécessaire de limiter le nombre maximal de personne autorisées à l'intérieur du vestiaire. Il peut être utile de rappeler à chacun la nécessité de patienter à l'extérieur du vestiaire (tout en respectant les règles de distanciation sociale nécessaires).

De même, si votre club dispose de plusieurs toilettes, veillez à ce que chacun patiente à l'extérieur de celles-ci et ne s'agglutine pas dans un espace restreint.

N'hésitez pas à rappeler cette règle en apposant des affichages sur les portes des vestiaires et des toilettes.

Veiller à la désinfection des locaux et du matériel

Vous devez dès lors mettre en place un plan de nettoyage périodique avec suivi afin de vous assurer que le nettoyage et la désinfection systématique de toutes les surfaces des mobiliers, matériels et ustensiles sujets aux contacts corporels et susceptibles d'être contaminés, soient effectués.

Il est indispensable que les locaux soient désinfectés plusieurs fois par jour (salles de cours, vestiaires et sanitaires...).

Le matériel doit également faire l'objet d'une désinfection régulière. Sur ce point, vous pouvez faire appel au civisme et à la bienveillance des adhérents. 

Chacun désinfecte minutieusement son matériel après chaque utilisation, voire avant si cela le rassure.

On pense notamment aux appareil de musculation et de fitness (tapis, poids libre, élastiques, kettlebell, sangles de TRX, haltères et barres, vélos elliptiques...).

Vous devez ainsi mettre à disposition des adhérents et de votre équipe de coachs, des lingettes ou solutions désinfectantes respectant la norme virucide avec du papier essuie-tout jetable.

Pensez également aux poubelles à pédales pour que chacun puisse jeter ses déchets usagés. Les sacs poubelles doivent être vidés régulièrement pour éviter un surplus.

Procéder à l'aération des locaux

Enfin, l'aération des locaux par ventilation naturelle ou mécanique en état de marche est primordiale pour renouveler l'air !

Lorsque les conditions le permettent, les portes et/ou fenêtres doivent rester ouvertes en permanence et au minimum plusieurs minutes toutes les heures.

Privilégiez la ventilation de la pièce par deux points distincts et favorisez la mesure du dioxyde de carbone dans l'air.

Si certaines salles au sein de votre établissement ne peuvent pas bénéficier d'une ventilation naturelle ou d'un équipement de ventilation mécanique contrôlée, elles ne doivent pas être utilisées.

S'assurer du port du masque par les participants

A l'intérieur du club et en dehors des temps de pratique sportive (déplacements ou temps d'attente au sein du club), le port du masque est obligatoire pour tous les participants dès l'âge de 11 ans et fortement recommandé à partir de 6 ans.

Néanmoins, pendant la pratique sportive, les adhérents ne sont pas soumis à l'obligation du port du masque lorsque l'activité pratiquée ne le permet pas, notamment en cas d'activité physique intense.

Bon à savoir :

Mais, le port du masque barrière sportif certifié AFNOR SPEC S70-001 est recommandé.

Communiquer sur les nouvelles règles en place et rappeler les gestes barrières aux adhérents

Le civisme des adhérents au sein du club est primordial pour que chacun puisse exercer une activité physique en toute sérénité lors de la réouverture du club.

Néanmoins, la communication est aussi une alliée de taille dans la lutte contre le Covid-19. N'hésitez pas à informer vos adhérents des nouvelles règles de fonctionnement du club (par mail, sur les réseaux sociaux, par sms...) afin que ceux-ci ne soient pas pris au dépourvu et adoptent dès leur retour au club, les bons automatismes et les bons réflexes.

Prévoyez également des affichages rappelant les gestes barrières que vous pouvez apposer un peu partout dans la salle de sport et notamment à des endroits stratégiques tels que la porte d'accès au club, à l'accueil, dans les vestiaires et les sanitaires, sur les portes des salles de cours.

Mettez également à disposition des adhérents du gel hydroalcoolique, du savon et de l'essuie-main jetable afin qu'ils puissent se désinfecter les mains régulièrement (en rentrant dans le club, en sortant des vestiaires ou des toilettes, avant de rentrer dans les salles de cours mais également dans les espaces training et de musculation...).

Respecter le couvre-feu

La pratique des activités physiques et sportives ne peut se dérouler que dans le respect des horaires du couvre-feu.

Ainsi, sauf pour les publics prioritaires qui s'entrainent dans votre club (le cas échéant), celui-ci doit fermer ses portes à 23 heures.

Désigner un référent Covid

Afin de vous assurer que le protocole sanitaire au sein de votre club soit respecté par tous, vous devez désigner un référent Covid.

Celui-ci sera également l'interlocuteur privilégié en cas de contrôle ou d'investigation réalisés par les autorités sanitaires.

👓 Vous aimerez aussi ces articles :