Des produits à base de CBD sont depuis quelque temps en vente sur le marché. Nous ne sommes pas rares à vouloir nous investir dans ce business assez porteur étant donné les bienfaits que ce produit pourrait nous procurer. Quelles sont les démarches à poursuivre pour avoir le droit de vendre du CBD ? Quelle est la réglementation relative à sa commercialisation ?

Un petit rappel à propos de la législation sur le CBD

Avant même de penser à commercialiser du CBD, vous devez entièrement connaître les réglementations en vigueur à leur endroit. La bonne nouvelle ? Les produits à base de CBD ne sont pas considérés comme illicites du fait qu’ils ne contiennent pas de THC. Leur vente est donc autorisée par la loi. Aucune restriction particulière. Néanmoins, pour pouvoir en vendre en toute liberté, vous devrez respecter quelques réglementations.

  • Quelles sont donc les règles que vous devez respecter ? Vous allez avant tout faire attention au taux de THC de chanvre contenu dans vos produits. Il ne doit pas dépasser les 0,2%.
  • Pour le cas des produits finis, ils ne doivent en aucun cas en contenir,
  • Les produits au CBD viennent de plantes et de graines de chanvre,
  • Pas le droit de proposer des feuilles et des fleurs de CBD pour en extraire du CBD,

Notons que le non-respect de ces réglementations peut vous exposer à des amendes.

Toutefois, rien ne nous empêche d’évoquer que les textes restent encore imprécis et confus à propos de la vente de CBD.

Commercialisation du CBD, qui peut en vendre ?

En France, la vente des feuilles de chanvre et de ses fleurs est encore interdite par la loi. Elle l’est même si leur taux de THC est bien inférieur à 0,2%. Néanmoins, elle ne l’est pas au niveau de l’Union européenne. Ces fleurs et feuilles sont plutôt destinées à la fabrication de produits cosmétiques. On les déploie aussi dans la conception d’isolants thermiques.

En France, les établissements autorisés à vendre du CBD sont les boutiques de vapotage, les buralistes et les magasins en ligne. Si vous voulez donc commercialiser du CBD, vous devez penser à monter l’une de ces boutiques et voir les réglementations y afférentes.

En respectant toutes les règles requises, vous pourrez ainsi vendre du CBD en toute légalité. Vous devez connaître parfaitement le fonctionnement du CBD sur l’organisme et sensibiliser vos clients afin de ne pas les utiliser à des fins médicales. Sans oublier de parler de ses effets.

Quel statut pour ouvrir une boutique vendant des produits à base de CBD ?

Pour vous lancer dans la vente légale de CBD, vous devez disposer d’un statut parfaitement clair. Le choix le plus avisé serait de vous embarquer avec une Société par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Vous devez faire une déclaration auprès de la chambre de commerce.

Prenez le temps de vous renseigner sur les statuts d’entreprise à choisir pour ce projet. Sachez que votre choix aura un impact sur les formalités à entreprendre et vos possibilités d’affaires.

Commander les produits CBD à vendre

Une fois que tout est en ordre pour le lancement de votre boutique en ligne de CBD, buraliste ou magasin de vapotage, où allez-vous vous approvisionner ? Pour les besoins en grande quantité, vous pouvez faire appel à des fournisseurs de CBD. Afin de pouvoir faire une telle commande, vous devez avant tout disposer d’un statut d’entreprise avec un numéro de Siret.

Vous pouvez également dénicher vos produits auprès de divers fabricants. Vous pourrez de cette façon bénéficier de prix particulièrement accessibles. Cette option vous permet par la même occasion de vous assurer de la qualité des produits que vous allez vendre. Vous pouvez aussi vous ravitailler en ligne sur des grossistes de CBD.

Source