Je suis intervenu aux Assises de la Drôme dans l'intérêt de parties civiles dûment éprouvées par le meurtre d'un membre de leur famille. Je portais ainsi la parole du père, des deux frères, des deux soeurs, de la compagne et des deux enfants mineures de la victime. L'audience s'est déroulée sur quatre jours du 18 au 21 septembre 2012 inclus. L'accusé n'a pas dit le moindre mot refusant même de répondre à l'interrogatoire d'identité. Il était poursuivi pour deux assassinats et un meurtre outre des violences volontaires avec arme. Son silence était d'autant curieux qu'il faisait plaider son acquittement. Au terme d'un délibéré de plus de quatre heures, la Cour d'Assises de la Drôme l'a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.