Accueil » Droit Routier, permis de conduire et automobile » Contravention PV Amende » Retrait Point / Stage » Actualités

Article avocat Retrait Point / Stage

Preuve de l’infraction et perte de points du permis de conduire

Par , Avocat - Modifié le 03-01-2012

La jurisprudence en matière de perte de points du permis de conduire évolue rapidement, et les décisions sont parfois contradictoires. Il faut donc, devant les juges du fond (Tribunaux et Cours d'appel), ne pas hésiter à soutenir un argumentaire contraire au courant majoritaire ou ancien.

L’article L 223-1 du Code de la route prévoit que la réalité d’une infraction entraînant retrait de points est établie par le paiement d’une amende forfaitaire ou l’émission du titre exécutoire de l’amende forfaitaire majorée, l’exécution d’une composition pénale ou par une condamnation définitive.

Le Conseil d’Etat a jugé, dans un arrêt du 9 février 2011, qu’il appartient à l’administration de prouver la réalité des infractions qui lui permettent de retirer des points sur un permis de conduire.

Dans l’affaire soumise au Conseil d’Etat, celui-ci relève que l’administration avait retiré des points du permis de conduire d’une personne pour quatre infractions commises en 2004 et 2005.

Suite à la contestation du conducteur contre la perte de points, l’administration n’a produit devant le Juge administratif que le relevé d’information intégral relatif à la situation du conducteur, extrait du système national des permis de conduire.

Le Conseil d’Etat a alors confirmé l’arrêt de la Cour administrative d’appel de LYON ayant annulé la décision de retrait de points.

Le Conseil d’Etat juge donc vraisemblablement que l’administration ne peut prouver la réalité de l’infraction, en l’absence de condamnation par un Tribunal pénal, qu’en produisant la preuve du paiement de l’amende forfaitaire, ou la preuve de l’émission d’un titre exécutoire en cas d’amende forfaitaire majorée, à l’exclusion de tout autre moyen de preuve.

L’arrêt est important, car dans un précédent arrêt du 24 juillet 2009, le Conseil d’Etat avait admis que l’administration pouvait prouver la réalité des infractions et donc procéder à un retrait de points, en produisant le relevé d’information intégral concernant un conducteur dans le système national des permis de conduire. Il s’agissait d’un arrêt très dangereux, puisque l’administration pouvait finalement se faire une preuve à elle-même en produisant un document issu de ses bases de données.

L’arrêt du 9 février 2011 semble mettre un coup d’arrêt à cette jurisprudence, mais il faut noter que l’administration n’avait produit le relevé que tardivement, ce qui explique peut-être la solution.

Il convient de rappeler que si le destinataire d’une amende forfaitaire paie celle-ci, il reconnaît alors l’infraction pénale, de sorte que son permis de conduire sera affecté d’un retrait de points. S’il y a un titre exécutoire pour amende forfaitaire majorée, le destinataire peut le contester.

En définitive, en ce qui concerne la perte de points, il se pourrait que maintenant l’administration soit obligée de conserver les avis de contravention forfaitaire, ainsi que la preuve de l’émission du titre exécutoire de l’amende forfaitaire majorée. C’est en tout cas ce qu’il faudra soutenir, et l’enjeu est important car ces documents sont peu souvent conservés.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Franck PETIT

Maître Franck PETIT

Avocat au Barreau de DIJON

  • Droit Pénal
  • - Droit des Assurances
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés