Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Dialoguer avec le CSE » Négocier avec les représentants du personnel » Gérer les relations avec les Délégués Syndicaux » Actualités

Article avocat Gérer les relations avec les Délégués Syndicaux

Pas de mesure de l'audience avant la fin d'un premier cycle électoral complet dans une UES

Par , Avocat - Modifié le 18-05-2011

Un syndicat affilié à la CGT avait procédé, en novembre 2009, à la désignation d'un délégué syndical au sein d'un ensemble de onze sociétés formant, selon lui, une unité économique et sociale.

 

Saisi d'une demande d'annulation de cette désignation par les sociétés qui, à titre principal, contestaient l'existence d'une unité économique et sociale, un tribunal d'instance avait admis l'existence de cette unité.

 

Restait alors le moyen subsidiaire selon lequel le syndicat désignataire ne pouvait se prévaloir d'une représentativité dérivée de son affiliation confédérale dès lors que, des élections ayant eu lieu dans certaines entités composant l'unité économique et sociale, la période transitoire avait pris fin. La représentativité du syndicat ne pouvait donc, selon elles, découler que des seuls résultats électoraux lesquels se révélaient, en l'espèce, insuffisants.

 

La Cour de cassation approuve le tribunal d'avoir, au contraire, jugé que lorsque la désignation d'un délégué syndical s'effectue au niveau d'une unité économique et sociale, la période transitoire ne prend fin qu'après que des élections régies par la loi nouvelle se sont déroulées dans chacune des entités de l'unité économique et sociale.

 

Dans un tel périmètre, le seuil de 10 % de suffrages exprimés exigé par l'article L 2121-1 du Code du travail se calcule en effet en additionnant la totalité des suffrages obtenus lors des élections au sein des différentes entités composant l'unité économique et sociale.

 

En conséquence, aussi longtemps que l'ensemble des électeurs n'a pas été appelé à exprimer un choix, la mesure de l'audience ne peut pas être réalisée et les mesures transitoires doivent être maintenues.

 

Cette solution devrait aussi s'appliquer pour la désignation d'un délégué syndical central dans une entreprise composée d'établissements distincts. Dans chaque établissement, la fin de la période transitoire devrait être fixée en fonction de la date des élections qui s'y déroulent mais, pour l'ensemble de l'entreprise, les syndicats devraient pouvoir continuer à se prévaloir d'une représentativité résultant de leur affiliation à une confédération représentative au plan national interprofessionnel tant que les élections n'ont pas eu lieu dans tous les établissements. Dans une telle configuration, il faudrait aussi admettre, à notre avis, que sont représentatifs au niveau de l'entreprise, les syndicats qui, au seul vu des résultats partiels, obtiendraient une audience suffisante rapportée à l'ensemble de l'entreprise.

 

S'agissant de la date butoir du 22 août 2012, c'est à dire au plus tard quatre ans après la publication de la loi du 20 août 2008, l'arrêt reprend une solution déjà retenue dans deux arrêts du 10 février 2010.

 

 

Source : Editions Francis Lefebvre

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Julie Belma

Maître Julie Belma

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Commercial
  • - Droit des Assurances
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de la Protection Sociale
  • - Droit des affaires
  • - Procédure d'appel

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés