Vous n'êtes pas tenu de vous rendre à un entretien préalable de licenciement.

La formalité de l'entretien préalable est prévue dans votre seul intérêt afin de vous permettre de prendre connaissance des motifs du licenciement envisagé et d'être en mesure de faire part de vos observations.

Si vous ne vous présentez pas à cet entretien, votre employeur est en droit de poursuivre la procédure et de vous notifier votre licenciement sans le dispenser de vérifier la réalité des faits qu'il vous reproche.

Votre employeur n'est pas tenu de faire droit à votre demande d'une nouvelle convocation même si vous n'avez pu vous rendre à l'entretien préalable pour cause de maladie , sauf à établir l'intention dolosive de celui-ci d'échapper au caractère contradictoire de la procédure de licenciement.

Votre absence à l'entretien préalable ne peut vous être reprochée par votre employeur. Elle ne constitue pas une cause de licenciement et ne saurait être interprétée comme une démission ou comme votre aveu du bien fondé du licenciement.