Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Temps de travail » Organiser le temps de travail et les repos » Gérer la journée de solidarité » Actualités

Article avocat Gérer la journée de solidarité

Activité partielle, lundi de Pentecôte et journée de solidarité : quel traitement en paye ?

Par , Avocat - Modifié le 25-05-2020

 

Le lundi de Pentecôte approche, et dans le contexte de crise sanitaire actuelle, de nombreuses entreprises seront toujours en activité partielle. Comment faire dans ce cas pour traiter en paye cette journée fériée ? Et que faire si la journée de solidarité était prévue pour ce jour ?

Lundi de Pentecôte habituellement chômé

Dans son document questions/réponses relatif au dispositif exceptionnel d’activité partielle disponible sur son site Internet, le ministère du Travail rappelle la règle, déjà précisée par l’administration en 2013 (« Coronavirus - Covid-19 : questions/réponses » ; circ. DGEFP 2013-12 du 12 juillet 2013, note technique révisée 2015, fiche 5, § 5.4).

Ainsi, les jours fériés habituellement chômés inclus dans une période d’activité partielle ne sont pas indemnisables à ce titre.

En pratique, l’employeur doit assurer le paiement du lundi de Pentecôte chômé en versant le salaire habituel aux salariés totalisant au moins 3 mois d’ancienneté au sein de l’entreprise (c. trav. art. L. 3133-3). Les conventions collectives ou les usages sont parfois moins exigeants sur l’ancienneté.

 

Lundi de Pentecôte habituellement travaillé

En cas d’activité partielle pendant un jour férié travaillé (ex. : lundi de Pentecôte habituellement travaillé dans l’entreprise), les heures perdues sont indemnisées au titre de l’activité partielle.

Les éventuelles heures travaillées restent à la charge de l’employeur, qui verse le salaire correspondant.

 

Lundi de Pentecôte défini comme journée de solidarité

Pour mémoire, la journée de solidarité est une journée supplémentaire de travail, non rémunérée dans la limite de 7 h pour les salariés mensualisés (à proratiser en cas de temps partiel) (c. trav. art. L. 3133-8).

Si le lundi de Pentecôte, habituellement chômé a été définie comme journée de solidarité 2020, il n’est pas possible de recourir à l’activité partielle pour les salariés concernés (circ. DGEFP 2013-12 du 12 juillet 2013, fiche 5). Sous réserve de remplir la condition d’ancienneté requise (3 mois selon la loi), ceux-ci sont en effet déjà payés au titre du jour férié chômé.

La circulaire de 2013 ne précise pas la situation des salariés qui auraient eu droit à une rémunération supplémentaire s’ils avaient travaillé la journée de solidarité en l’absence de chômage partiel : salarié ayant déjà accompli une journée de solidarité 2020 chez un précédent employeur, salariés ne remplissant pas les conditions requises pour le paiement des jours fériés chômés. Sous réserve de précisions de l’administration, on pourrait considérer que ces heures perdues soient susceptibles d’être indemnisées au titre de l’activité partielle, dans les conditions et limites prévues par le dispositif. Dans le contexte d’adaptation du régime de l'activité partielle au contexte Covid-19, l'administration profitera peut-être d’une prochaine mise à jour de son document questions/réponses pour revenir sur cette question.

circ. DGEFP 2013-12 du 12 juillet 2013, note technique révisée 2015, fiche 5, § 5.4

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître François Romby

Maître François Romby

Avocat au Barreau de SAINT-QUENTIN

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Droit Commercial
  • - Droit Pénal
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de l'informatique, des Libertés & Internet
  • - Droit des affaires
  • - Loi travail 2017

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.