Nom, prénom & Sexe

Le changement du prénom


Par Bruno ANCEL, Avocat - Modifié le 10-02-2014 - Blog : Blog Maitre Bruno ANCEL

A une époque où la volonté de différentiation semble devenir un impératif, certains cependant manifestent le désir de mieux s'intégrer dans la communauté française. Ces demandes sont fondées et méritent attention.

  • La nécessité d'un intérêt légitime

Si le prénom d'usage devient un fardeau dans la vie de tous les jours, le franciser semble une opportunité qui nous est offerte par la législation française.

Pour effectuer une telle modification, il faut un intérêt légitime. L' article 60 du Code civil dispose :

« Toute personne qui justifie d'un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. La demande est portée devant le juge aux affaires familiales à la requête de l'intéressé ou, s'il s'agit d'un mineur ou d'un majeur en tutelle, à la requête de son représentant légal. »

Le recours à un avocat est obligatoire pour opérer tout changement.

  • Le changement de prénom : un facteur d'intégration

Un nouveau prénom crée une nouvelle identité. Il sert non seulement à situer une personne au sein de sa famille, mais également à positionner l'individu au sein de la société. La francisation du prénom peut ainsi avoir une influence subtile sur le cours d'une carrière.

Un prénom français traduit la volonté de s'inscrire dans une communauté. Par exemple, certains étrangers se sentent stigmatisés en raison de leur nom ou prénom. De jeunes étudiant(e)s à la recherche d'emplois estiment que leur prénom et/ou nom leur portent préjudice et fragilisent leur parcours professionnel. Il en est de même pour certains chefs d'entreprises. Dans tous ces cas, le changement de prénom semble une solution intéressante.

Le souci d'intégration à la communauté ambiante semble une nécessité impérieuse. Notons qu'une personne étrangère qui a obtenu la nationalité française peut demander à adopter un prénom français.

Marqueur social, le prénom n'est pas neutre ; le modifier peut favoriser l'insertion dans la société française. Tout changement d' état civil n'est pas une procédure à prendre à la légère. Le conseil d'un avocat est indispensable.

En définitive, un prénom francisé est à la fois un puissant vecteur d'intégration, de construction identitaire et de structuration psychique. L'appartenance à la communauté française est riche de solidarité créatrice : elle permet à l'individu de se sentir plus à l'aise dans son environnement quotidien et accroit ses réalisations personnelles.

En effet, dans la mesure où le prénom représente le moi social et relationnel, tout changement d'appellation a des conséquences immédiates sur l'existence d'une personne. Un nouveau prénom ou nom, c'est une nouvelle reconnaissance sociale. N'hésitez pas à consulter un spécialiste.

Par Maître ANCEL Bruno
Avocat au Barreau de Paris

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail