Dans cette affaire, l'AGS avait refusé une partie des créances salariales qui résultaient d'un jugement prud'homal.

Les salariés ont de nouveau saisi le Conseil de Prud'hommes pour contester ce refus.

Le Conseil de Prud'hommes de La ROCHE SUR YON avait considéré irrecevable l'action des salariés et cru devoir renvoyer les parties devant le juge de l'exécution.

Or, l'article L 625-4 du Code de commerce prévoit expressément que le salarié peut saisir le Conseil de Prud'hommes en cas de refus de règlement par l'AGS.

C'est ce que rappelle la Cour pour déclarer cette action recevable.

Sur le fond, le refus de paiement de l'AGS pouvait sembler légitime.

L'AGS refusait de payer des condamnations à dommages et intérêts liées à des erreurs commises par le mandataire sur les documents de rupture des contrats de travail.

Pour l'AGS, ces condamnations relevaient de la responsabilité professionnelle du mandataire.

La Cour a estimé a juste titre que ces créances, certes indemnitaires, étaient liées à l'exécution du contrat de travail si bien qu'elle devaient être garantie par l'AGS.

Nous sommes bien loin de l'arrêt dissident du 13 septembre 2011 (RG : 09/04209) par lequel la Chambre Sociale de la Cour d'Appel de POITIERS avait jugé que les dommages et intérêts pour retard dans le paiement de salaires ne devaient pas être couverts par l'AGS, au motif qu'ils n'avaient pas valeur de salaire.

À propos de l’auteur

Photo de                         Maître 91ab7b369d48cd0eba34a1b6f417e31d DB76AF8944126F688069A15A3F58F336

Maître 91ab7b369d48cd0eba34a1b6f417e31d DB76AF8944126F688069A15A3F58F336

Avocat au barreau de

Ses dernières publications

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail