Les membres du Comité d'entreprise sont soumis à une obligation de discrétion stricte.

Elle leur interdit de divulguer des informations données par l'employeur mais marquées « confidentielles ».

Le salarié qui divulgue ces informations commet une faute qui peut être sanctionnée par l'employeur.

Dans un arrêt de la Cour de Cassation du 6 mars 2012, la Chambre sociale N° de pourvoi: 10-24367, a en effet validé une mise à pied disciplinaire prononcée par l'employeur contre un salarié qui avait divulgué des informations estampillées confidentielles à la presse.

En outre, il convient de noter que dans cette affaire, il était reproché au salarié d'avoir déformé lesdites informations, ce qui avait causé un préjudice à l'entreprise.

Il faut retenir que les membres du Comité d'entreprise doivent être très vigilants quant à leur obligation de discrétion et respecter le secret des documents confidentiels.

contact: carole.vercheyre-grard@avocat-conseil.fr - 83 avenue FOCH 75116 Paris - tél 0144051996