Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Embaucher un Salarié » DPAE Déclaration préalable à l'embauche (ex-DUE) : quelles formalités ? » Actualités

Article avocat DPAE Déclaration préalable à l'embauche (ex-DUE) : quelles formalités ?

La responsabilité solidaire du donneur d’ordre vise désormais les contrats d’au moins 5.000 et non plus de 3.000

Par , Avocat - Modifié le 23-04-2015

Ce devoir de vigilance oblige le donneur d’ordre à s’assurer que son sous-traitant respecte l’interdiction de travail dissimulé et est à jour de ses déclarations et paiement des cotisations sociales pour toute conclusion d’un contrat en vue de l'exécution d'un travail, de la fourniture d'une prestation de services ou de l'accomplissement d'un acte de commerce, et tous les 6 mois jusqu'à la fin de l'exécution de celui-ci.

 

Le donneur d'ordre professionnel doit se faire remettre par le sous-traitant, lors de la conclusion du contrat et tous les 6 mois jusqu'à la fin de son exécution, une attestation de fourniture des déclarations sociales et de paiement des cotisations et contributions sociales émanant de l'organisme de protection sociale chargé du recouvrement des cotisations (Urssaf, caisse de la MSA, RSI) datant de moins de 6 mois dont il s'assure de l'authenticité auprès de cet organisme en vérifiant l'exactitude des informations figurant dans l'attestation par voie dématérialisée ou sur demande directement auprès de l'organisme au moyen d'un numéro de sécurité.


Si l'immatriculation du cocontractant au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers est obligatoire ou lorsqu'il s'agit d'une profession réglementée, doit également lui être remis l'un des documents suivants :

  • extrait de l'inscription au registre du commerce et des sociétés (K ou K bis) ;
  • carte d'identification justifiant de l'inscription au répertoire des métiers ;
  • devis, document publicitaire ou correspondance professionnelle, à condition qu'y soient mentionnés le nom ou la dénomination sociale, l'adresse complète et le numéro d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers ou à une liste ou un tableau d'un ordre professionnel, ou la référence de l'agrément délivré par l'autorité compétente ;
  • récépissé du dépôt de déclaration auprès d'un centre de formalités des entreprises pour les personnes en cours d'inscription.

Le donneur d'ordre doit vérifier la cohérence des informations dont il dispose au vu des documents remis.

 

A défaut, si le sous-traitant fait l’objet d’un procès-verbal pour travail dissimulé, le donneur d’ordre est tenu solidairement au paiement des dettes de son sous-traitant.

 

Le donneur d’ordre a aussi l’obligation de s’assurer que son cocontractant n’emploie pas de salariés étrangers sans titre de travail pour tout contrat d’n montant minimum de 5 000 (article D 8254-1 du Code du travail modifié).

 

Par Stéphanie Jourquin

Avocat au Barreau de Nice

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Stéphanie JOURQUIN

Maître Stéphanie JOURQUIN

Avocat au Barreau de NICE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Commercial

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.