Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Rupture conventionnelle collective du CDI » Actualités

Article avocat Rupture conventionnelle collective du CDI

Rupture conventionnelle : détermination du montant de l’indemnité spécifique

Par , Avocat - Modifié le 24-11-2017

Dans le cadre de la négociation d'une rupture conventionnelle, il est important de connaître le montant de l’indemnité de rupture minimum auquel vous avez droit.

La rupture conventionnelle est un mode amiable de rupture par lequel l'employeur et le salarie s'entendent pour mettre fin d'un commun accord au contrat de travail a durée indéterminée qui les lie.

Dans le cadre de cette rupture, la loi prévoit que le salarié bénéficie d’une indemnité spécifique de rupture conventionnelle dont le montant ne peut pas être inférieur à l’indemnité légale de licenciement (art. L. 1237-13 du Code du travail et art. L1234-9 du Code du travail).

Toutefois, l’avenant n°4 du 18 mai 2009 à l’accord national interprofessionnel (ANI) sur la modernisation du marché du travail du 11 janvier 2008 dispose que l’indemnité spécifique de rupture à verser au salarié dont le contrat à durée indéterminée a été rompu dans le cadre d’une rupture conventionnelle doit être au moins égale à l’indemnité conventionnelle de licenciement, dès lors que cette dernière s’avère plus favorable que l’indemnité légale.

Cet avenant est applicable à tous les employeurs du secteur privé exception faite, notamment, des professions libérales, du secteur associatif et des employeurs de salariés agricoles.

Il est donc recommandé de s’assurer que la convention collective applicable au sein de l’entreprise ne prévoit pas le versement d’une indemnité de rupture plus élevée que le minimum légal et que l’employeur n’est pas alors tenu de verser cette indemnité conventionnelle.

En conséquence, pour connaître le minima auquel un salarié a droit dans le cadre de la rupture conventionnelle, il faut :

1°- calculer l’indemnité légale de licenciement : attention, la formule de calcul a évolué pour les salariés qui ont moins de 10 ans d’ancienneté au sein de l'entreprise ;

2°- vérifier si la convention collective prévoit des dispositions spécifiques ;

3°- si tel est le cas, calculer le montant de l’indemnité prévue par la convention collective ;

4°- comparer l’indemnité légale et l’indemnité conventionnelle et conserver la plus avantageuse.

Il s'agit d'un minima à respecter. Il est donc tout à fait possible de négocier un montant plus favorable.

Faire appel à un avocat permet d’être pleinement informé et de réussir la négociation de la rupture amiable de son contrat de travail. 

Par Maître Céline CHAPMAN

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Pour aller plus loin


Maître Céline Chapman

Maître Céline Chapman

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit Commercial
  • - Propriété intellectuelle, web & NTIC
  • - Droit de la Consommation
  • - Droit Bancaire
  • - Droit de l'informatique, des Libertés & Internet

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés