Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Embauche, Contrat de Travail » CDD - Contrat de Travail » Contrat de travail temporaire & intérim : bien défendre vos droits » Actualités

Article avocat Contrat de travail temporaire & intérim : bien défendre vos droits

Le paiement des jours fériés: salariés intérimaires, quels sont vos droits?

Par , Avocat - Modifié le 15-11-2017

Les principes applicables :

Le code du travail prévoit en son article L 1251-18 que le paiement des jours fériés est dû au salarié temporaire indépendamment de son ancienneté, dès lors que les salariés de l’entreprise utilisatrice en bénéficient.

Les conditions d’ancienneté éventuellement prévues pour les salariés de l’entreprise utilisatrice ne s’appliquent pas au salarié temporaire. (Circ. DRT n°92-14, 29.08.92)

Le salarié est alors indemnisé sur la base horaire qu’il aurait dû effectuer ce jour-là.

 

Le salarié intérimaire doit-il être présent la veille et le lendemain du jour férié pour prétendre au paiement du jour férié ?

Aucune disposition légale ou réglementaire n’impose au salarié intérimaire la présence dans l’entreprise utilisatrice la veille et le lendemain du jour férié pour pouvoir prétendre à son paiement.

En conséquence : le jour férié chômé doit être payé au salarié intérimaire dès lors que ce jour férié est compris dans sa mission.

 

Que se passe-t-il si le jour férié chômé se situe entre 2 missions ?

Lorsqu’une mission s’achève normalement la veille d’un jour férié, celui-ci n’est pas dû au salarié temporaire, sauf si celui-ci reprend le lendemain du jour férié une autre mission, qui est en fait la continuation de la mission précédente.

Exemple :

Si une mission s’achève un vendredi et que le lundi est férié, le salarié intérimaire pourra prétendre au paiement de ce jour férié, s’il entame une nouvelle mission le mardi, sur le même poste et dans la même entreprise utilisatrice.

 --> En résumé : quand bien même le jour férié chômé se situe entre 2 missions d’intérim différentes (mais sur le même poste et pour la même entreprise utilisatrice), il sera obligatoirement rémunéré.

 

Vous l’aurez compris, les règles régissant le droit du travail temporaire sont complexes et le salarié intérimaire est souvent bien mal informé quant à leur application. Aussi et afin d'éviter les nombreux pièges et de garantir ses droits, le salarié intérimaire aura le plus grand intérêt à consulter un avocat.

 

Je suis donc à disposition pour toute action et/ou information.

 

Léa MENDOZA

Avocat au Barreau de GRENOBLE

Vos Réactions

  • Pont de Ruan37 - Visiteur Le 02-01-2019 à 19:35

    Bonjour maitre Mendoza
    Avant tout je tiens à vous remercier pour votre contribution éclairée sur ce site, pour nous autres les intérimaires qui n'avons malheureusement pas ou peu de moyens financiers pour nous faire assister, sachant qu'il nous faille de plus maitriser le gant de velours plus que la poigne de fer au risque de ne plus se voir confier de mission, dans ce monde d'intérim ou recruteurs et stés utilisatrices se connaissent entre eux, peu importe le nom de l'agence d'intérim . . .
    Question 1):
    sous contrat d'intérim renouvelé à la semaine ce depuis 3 mois sans intéruption.
    Mon contrat de "Noel"du samedi 22decembre au vend 28 dec 2018, l'entreprise a sa demande ne m'ayant pas fait travailler le Lundi 24
    Normalement le 25 dec "noel" devrait m'être payé puisque compris dans la mission ?
    Question 2)
    Un nouveau contrat débutant du merc 2 janv 2019 au vend 4 janvier, toujours dans la même entreprise et sur le même poste de travail.
    Peut on considérer de ce fait qu'il y a continuité de contrat, et comme ayant travailler le lendemain du 1er janv"férié", ce 1er janvier doit il m'être payé ?
    Cordialement
    Pascal F
  • Fouines - Visiteur Le 26-05-2020 à 15:10

    Bonjour Maitre, j'ai une question à vous poser. J'ai travaillé du 6 avril au 10 avril (mon contrat et jusqu'àu 11) le lundi de pâques ne pas pas était payer et la société a fermé la semaine de pâques. La boîte d'intérim aurait dû me payer ?. Nathalie 

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Léa MENDOZA

Maître Léa MENDOZA

Avocat au Barreau de GRENOBLE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Droit Commercial
  • - Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit de l'Immobilier et de la Construction
  • - Droit de la Consommation
  • - Droit des Assurances
  • - Droit Bancaire
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit des affaires
  • - Création de société, Modèles de contrat et de lettres dématérialisés

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.