À retenir :

  • stratégie de vaccination par ordre de priorité et en 3 étapes :
    - 1ère étape dès janvier 2021 ;
    - 2ème étape en février/mars 2021 ;
    - 3ème étape au printemps 2021 ;
  • vaccination gratuite ;
  • vaccination non obligatoire.

Quand va débuter la campagne de vaccination contre la Covid-19 ?

La campagne de vaccination contre la Covid-19 devrait débuter début janvier 2021 et se poursuivre au fil de l'année 2021.

Néanmoins, compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne de vaccination, tout le monde ne pourra pas être vacciné dès le début de la campagne.

En effet, une dizaine de vaccins devraient arriver sur le marché d'ici l'été 2021. Cependant, seulement 2 seront disponibles fin décembre/début janvier.

Qui seront les personnes prioritaires ?

L'objectif est de vacciner en priorité les personnes pour lesquelles le virus est le plus dangereux.

Ainsi, dans un avis du 30 novembre 2020, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un ordre très précis des populations à vacciner.

Le Gouvernement a choisi de suivre la stratégie proposée par l'HAS qui est une stratégie par étape et par ordre de priorité.

Étape n°1 de la campagne de vaccination

1 millionde personnes concernées en phase 1

La HAS recommande de vacciner en priorité  les personnes âgées résidant en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou tout autre hébergement collectif.

Les professionnels travaillant dans ces établissements amenés à être en contact prolongé et régulier avec des personnes susceptibles d'être infectées par le Sars-Cov-2 à risque de développer une forme grave de la Covid-19, c'est-à-dire, les plus de 65 ans et/ou présentant des comorbidités, seront également prioritaires.

La phase 1 de vaccination commencera normalement dès janvier 2021.

Étape n°2 de la campagne de vaccination

14 millionsde personnes concernées en phase 2

Puis, au fur et à mesure des livraisons de vaccins, le périmètre de vaccination sera élargi aux personnes présentant un facteur de risque lié à l'âge ou à une pathologie chronique et ainsi qu'à certains professionnels de santé.

Concrètement, seront concernés dans l'ordre suivant :

  • les personnes âgées de plus de 75 ans ;
  • puis les personnes âgées de plus de 65 ans et atteints de pathologies ;
  • puis que les professionnels de santé et du médico-social de plus de 50 ans et atteints de pathologies.

Cette phase 2 de la stratégie de vaccination devrait commencer en février/mars et s'étendre jusqu'au printemps.

Étape n°3 de la campagne de vaccination

Enfin, à partir du printemps, la vaccination contre la Covid-19 sera ouverte à l'ensemble de la population.

Calendrier de vaccination contre la Covid-19

Étapes de vaccination Étape 1 Étape 2 Étape 3
Début de la vaccination Janvier/février 2021 Février/mars 2021 Printemps 2021
Public concerné
  • personnes âgées résidant en établissements ;
  • professionnels y exerçant et présentant un risque élevé (âgés de + de 65 ans, atteins de pathologies)

  • personnes âgées de + de 75 ans ;
  • personnes âgées de + de 65 ans et atteints de pathologies ;
  • professionnels de santé et du médico-social de + de 50 ans et atteints de pathologies.
  • autres tranches de la population

Type de vaccin Pfizer-BioNTech Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, CureVac, Janssen Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, CureVac, Janssen, Sanofi

La vaccination sera t-elle payante ?

La vaccination sera gratuite pour tous les français et ce, quel que soit leur âge ou le risque encouru face à l'épidémie.

À ce titre, le Gouvernement a prévu dans le budget de la sécurité sociale pour 2021, une enveloppe de 1,5 milliard d'euros dédiée à la vaccination de la population.

La vaccination sera t-elle obligatoire ?

Je ne crois pas à la vaccination obligatoire pour ce vaccin...car on ne sait pas tout sur ce vaccin.

Emmanuel MACRON, Président de la République, 4 décembre 2020

Le Gouvernement ne souhaite pas rendre la vaccination obligatoire.

Chaque français aura en effet le choix ou non de se faire vacciner.

 

👓 Vous aimerez aussi cet article : Vaccin contre la grippe : une obligation pour les soignants ?

Y aura t-il assez de vaccins pour tous les français ?

À ce jour, la France a commandé 200 millions de doses de vaccin.

Cette commande permettrait de vacciner 100 millions de personnes puisque le vaccin nécessite à ce jour deux injections à quelques semaines d'intervalle.

Ainsi, le nombre de doses commandées est supérieur à ce dont la France a besoin, d'autant que tout le monde ne souhaitera pas être vacciné.

Néanmoins, le Gouvernement a souhaité conserver une marge de sécurité puisque certains des vaccins en cours de développement pourraient ne pas obtenir in fine leur autorisation et qu'un taux de perte doit être pris en compte.

Bon à savoir :

Avant le 29 décembre, l'Agence européenne du médicament se prononcera sur l'autorisation de mise sur le marché des deux premiers vaccins, à savoir, Pfizer-BioNTech et Moderna. Une fois cette autorisation européenne obtenue, la Haute autorité de santé se prononcera à son tour.

Faut-il avoir peur du vaccin contre la Covid-19 ?

Les données ne sont pas encore complètes pour savoir jusqu'à quel point ces vaccins sont efficaces chez les personnes les plus à risque (...). On ne sait pas non plus si le vaccin protège l'individu vacciné contre l'infection mais également contre la transmission (...). Il faudra plusieurs mois pour avoir ce type d'informations.

Alain FISCHER, Professeur d'immunologie et chercheur en biologie

À ce jour, personne ne peut dire si les vaccins contre la Covid-19 sont dangereux ou pas, pour la simple et bonne raison que le recul que l'on a sur ces vaccins est insuffisant.

D'ailleurs, on ne sait pas non plus si les vaccins qui seront proposés permettront de stopper la transmission du virus, ou tout du moins d'en ralentir sa propagation.

Néanmoins, ce que l'on sait c'est que la stratégie vaccinale du Gouvernement repose sur 3 fondements : la sécurité , la transparence et la proximité.

Lors de la conférence de presse du 3 décembre 2020, le Gouvernement rappelé que si un vaccin est autorisé, c'est au terme d'une procédure rigoureuse et conduite par des autorités sanitaires indépendantes. Il a ainsi affirmé qu'il n'entamerait pas de campagne de vaccination sans avoir eu le feu vert de la Haute autorité de santé sur chacun des vaccins.

Il ne faudrait surtout pas penser que le fait que le processus ce soit accéléré conduise à couper les coins sur les conditions d'autorisation de ces vaccins.

Alain FISCHER, Professeur d'immunologie et chercheur en biologie

Par ailleurs, les personnes vaccinées seront suivies de près dans le cadre d'un dispositif renforcé de pharmacovigilance et de traçabilité mise en place par l'Agence nationale de sécurité du médicament et l'Assurance maladie.

Les français auront également accès à toutes les informations dont le Gouvernement disposera lui-même sur le vaccin. C'est pourquoi la stratégie vaccinale sera présentée au Parlement probablement autour du 15 décembre, afin d'être débattue.

Je crois profondément que la confiance passe d'abord par la place que nos professionnels de santé tiendront dans notre stratégie vaccinale.

Jean Castex, Conférence de presse du 3 décembre 2020

Enfin, le Gouvernement souhaite que les français aient confiance dans les vaccins qui seront proposés.

 

👓 À lire également :