Préparer sa retraite sereinement

Futur retraité, la dernière ligne droite n'est pas forcément de tout repos ! Préparez votre retraite au moins 6 mois avant le jour J !

Pour partir sereinement, calculez dès à présent le montant de votre pension de retraite, mais aussi le montant de votre indemnité légale de fin de contrat. Sachez que l'âge de départ, vos salaires et la durée de cotisation ont un impact sur ce montant ! 

Vous souhaitez connaître les conditions d'âge pour partir à la retraite ?

Voici tous nos conseils pour bien préparer vore retraite et toucher un maximum de pension

Incidences de votre Convention collective

Les dispositions légales s'appliquent à défaut de dispositions conventionnelles plus favorables. Il existe donc une indemnité conventionnelle de départ à la retraite dont le montant est plus élevé. L'employeur est tenu de respecter ce montant mais encore faut-il qu'il le connaisse et vous aussi !

Exemples :

CCN

Montant de l'indemnité

Banque

Départ volontaire à la retraite, à partir de 60 ans :

  • de 10 à 14 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 2/3 de mois ;
  • de 15 à 19 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 1 mensualité 1/4 ;
  • de 20 à 29 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 2 mensualités ;
  • 30 ans d'ancienneté et plus dans l'entreprise : 2 mensualités et demie majorées de 1/20 de mensualité par année d'ancienneté acquise dans l'entreprise à compter de la 31e année.

Mise à la retraite avant l'âge de 65 ans : l'indemnité légale est majorée dans les conditions suivantes :

  • à 60 ans : 2,5% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 61 ans : 2% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 62 ans : 1,5% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 63 ans : 1% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 64 ans : 0,5 % d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise

La mise à la retraite par l'employeur à l'âge de 65 ans ou plus, se fait conformément aux dispositions légales et réglementaires.

Immobilier

En cas de départ à l'initiative du salarié :

  • 1/2 mois après 5 ans de service ;
  • 1 mois après 10 ans ;
  • 1 mois et demi après 15 ans ;
  • 2 mois après 20 ans ;
  • 2 mois et demi après 25 ans ;
  • 3 mois après 30 ans.

Hôtels, cafés restaurants

En cas de départ à l'initiative du salarié :

  • 10 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 1/2 mois de salaire ;
  • 15 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 1 mois ;
  • 20 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 1 mois 1/2 ;
  • 30 ans d'ancienneté dans l'entreprise : 2 mois.

Bâtiment, Travaux publics (BTP)

Montant de la prime de départ en retraite du BTP :

Départ à la retraite à l'initiative de l'ETAM de plus de 60 ans :

  • 1/10 de mois par année d'ancienneté, à partir de 2 ans révolus et jusqu'à 10 ans d'ancienneté ;
  • 1,5/10 de mois par année d'ancienneté, pour les années au-delà de 10 ans d'ancienneté.

L'indemnité de départ en retraite ne peut dépasser la valeur de 5 mois.

Indemnité de mise à la retraite des ETAM

  • 1,5/10 de mois par année d'ancienneté, à partir de 2 ans révolus et jusqu'à 10 ans d'ancienneté ;
  • Auxquels s'ajoutent 2,5/10 de mois par année d'ancienneté, pour les années au-delà de 10 ans d'ancienneté.

L'indemnité de mise à la retraite ne peut pas dépasser la valeur de 8 mois.

Bien d'autres CCN prévoient un montant plus favorable concernant les indemnités de départ en retraite, c'est pourquoi, vous devez consulter votre Convention collective.

Sachez que vous pouvez vous renseigner sur une éventuelle retraite complémentaire pour obtenir une majoration de ce montant. Une autre alternative existe aussi si le coeur (ou votre porte monnaie !) vous y incite : le cumul emploi-retraite.